Patra, la pionnière du Ragga Muffin

Dorothy Smith, plus connue sous le pseudonyme de Patra, est la première femme à avoir réussi une carrière internationale dans le milieu du raggamuffin.

Chanteuse jamaïcaine depuis la fin des années 80, elle est mise en lumière grâce à sa collaboration avec Shabba Ranks sur le morceau Family Affair :

Sa célébrité prend de l’ampleur lorsqu’elle sort son premier album « Queen of the Pack » en 1993.

Le succès de l’album est phénoménal ! C’est du jamais vu pour la musique raggamuffin. « Think », « Romantic Call », « Worker Man », « Queen of the Pack », chaque single est un hit en Jamaïque, dans la Caraïbe, aux États-Unis, au Canada et en Angleterre. La qualité de cet album et la voix rauque de Patra lui permettent d’être choisie pour chanter la bande originale du film américain Panther qui raconte la formation du parti des Black Panther.

Peu de temps après Patra choisit de s’éloigner de l’industrie musicale pour se consacrer à une licence de sciences politiques puis à ses enfants. Malgré ce choix, elle reste une légende du raggamuffin. En effet, en quelques années seulement, Patra a révolutionné l’image de la femme noire en la libérant des carcans misogynes et racistes. En outre elle a amené de nouveaux concepts comme les grosses tresses, les jambes dénudées, les vêtements excentriques, la voix rauque et les danses érotiques. Son travail a inspiré des chanteuses comme Lady Saw, Lil Kim, Foxy Brown, Rihanna et Spice. Elle a tellement marqué son époque qu’une coiffure porte son nom en référence à la mode des grosses tresses dont elle est à l’origine.

Patra est la première figure féminine du ragga/dancehall, elle est une pionnière dans ce milieu. Elle prônait l’estime de soi, la force intérieure et la fierté d’être noir. Pour l’anecdote, Tupac Shakur apparaît dans le clip ci-dessus de Romantic Call (assis à côté de Patra dans la voiture), le roi du rap et la reine du raggamuffin étaient d’excellents amis.

Patra
Patra en 2016

Aujourd’hui Patra a 45 ans et paraît toujours aussi sublime qu’à ses débuts. Elle a vaincu l’idée qui laissait croire que le raggamuffin était un genre musical réservé aux hommes, elle a triomphé sur les préjugés concernant les personnes issues du ghetto qui n’auraient pas les capacités intellectuelles de mener des études universitaires et surtout elle a influencé la musique noire à l’échelle mondiale.

-Safia Enjoylife

Publicités

Un commentaire sur « Patra, la pionnière du Ragga Muffin »

Les commentaires sont fermés.