Gaston Monnerville, le seul noir président du sénat français

6001317723483
Gaston Monnerville dans son cabinet

Saviez-vous que le guyanais Gaston Monnerville a été président du sénat pendant 21 années consécutives ? Un noir président du sénat c’est unique dans l’histoire de France et pourtant combien d’entre nous ont entendu parler de son parcours à l’école ou dans les média? Gaston Monnerville était un homme brillant qui s’est distingué tout au long de ses études avec l’obtention de nombreux prix, notamment en mathématiques, en latin, en anglais, en espagnol, en histoire et en lettres. Il excellait dans tous les domaines. D’ailleurs il a réussi son doctorat en droit avec la plus haute distinction du jury. Sa thèse a même été primée et à seulement 24 ans il est reçu au barreau de Paris.

monnerville-1
Gaston Monnerville avocat au barreau de Paris en 1921

Il a quitté la Guyane pour mener une carrière d’avocat en France mais il n’a jamais oublié ses racines pour autant. D’ailleurs, en 1931 il a pris la défense des 14 guyanais accusés dans l’affaire Galmot et il les a fait acquitter grâce à une plaidoirie édifiante. Gaston Monnerville a remporté plusieurs grands procès et s’est illustré comme un des meilleurs avocats de son époque. Dans le même temps, il a trouvé l’énergie de s’investir également dans le rôle de journaliste pour la station « Radio Tour Eiffel ».

 

Ses prouesses ne s’arrêtent pas là puisque que pendant la 2e guerre européenne Gaston Monnerville s’engage dans la marine pour participer activement à la résistance contre les nazis. Il s’élève d’ailleurs publiquement contre les mesures de persécution et de déportation prises par le maréchal Pétain contre les juifs, les arabes et les noirs. Cette guerre lui fait prendre conscience de l’importance de participer à la vie politique d’un pays. Après la victoire, il s’engage donc dans la vie politique française. Il sera d’abord député de la Guyane, puis il accepte successivement plusieurs autres responsabilités dont celle de sous-secrétaire d’Etat aux colonies. La nomination d’un homme noir à une fonction aussi haut placée au gouvernement provoqua les foudres racistes de l’Allemagne et de l’Italie. C’est ainsi que le journal italien « L’Azione coloniale«  lui consacra un article nauséabond le 22 juillet 1937. En voici un extrait : « La France a adopté une politique indigène qui, outre qu’elle est une folie pour la nation française elle-même, est un danger pour les autres nations de l’Europe, car cette action qui dépasse le cadre purement politique pour rencontrer le cadre biologique, doit être dénoncée à l’opinion publique mondiale, là où existe une race incontestablement supérieure à celle de couleur que la France voudrait implanter au cœur de l’Europe ».

AVT_Gaston-Monnerville_7554

Gaston Monnerville a l’intelligence d’ignorer les attaques racistes pour se consacrer aux différentes missions qui lui sont confiées. C’est d’ailleurs grâce à lui que la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et la Réunion passent du statut de colonie à celui de département. Ses compétences professionnelles et ses qualités humaines sont tellement extraordinaires qu’il accède au poste de président du sénat. En 1953, Gaston Monnerville a failli devenir le premier chef d’état français noir. En effet, l’élection présidentielle a tourné au désastre à cause d’un climat au paroxysme de l’instabilité. La majorité absolue n’a été atteinte par aucun des candidats au premier et au second tour. Ce cas de figure est prévu par la constitution française qui désigne automatiquement le président du Sénat comme successeur de l’ancien président français. A cause de sa couleur de peau, le guyanais Gaston Monnerville ne sera pas autorisé à devenir président de la république française. La constitution ne sera pas respectée et il faudra atteindre le nombre invraisemblable de 13 tours pour  que le scrutin désigne enfin René Coty comme chef d’état.

Seance_1968
Gaston Monnerville préside le sénat

Je vous recommande vivement de lire sa biographie car son cursus est fascinant ! Il est difficile de rendre compte de tous ses accomplissements tant il a cumulé les fonctions et les réussites : il fut avocat, journaliste, résistant, maire, président du conseil général, député, sous-secrétaire d’état, sénateur et président du sénat. Après une vie bien remplie le guyanais Gaston Monnerville s’est finalement éteint à Paris en 1991 à l’âge de 94 ans. Malgré des apports considérables à plusieurs niveaux, ce personnage extraordinaire est complètement ignoré dans les salles de classe alors relayez son parcours inspirant en partageant cet article sur whatsapp et sur vos réseaux sociaux.

Safia Enjoylife

Publicités