STOP au colorisme !

adc5a2c82ede995a364a4e1d74964077

Arrêtons avec les distinctions qui hiérarchisent les individus d’un même peuple selon la teinte de la peau ! C’est une manipulation qui provient de Willie Lynch (lire la lettre de Willie Lynch). Cet esclavagiste machiavélique du 18e siècle a mis en place une rivalité entre les esclaves africains à tous les degrés de leurs liens sociaux afin d’éviter qu’ils profitent de leur supériorité numérique pour renverser la domination coloniale. Ainsi Willie Lynch a offert de meilleures conditions de vie aux esclaves clairs de peau ou métis. Ces derniers obtenaient des postes comme cuisinier, nourrice, jardinier, femme de ménage  et autres corvées moins pénibles que le travail des champs. Willie Lynch leur faisait également bénéficier de privilèges tels que de la nourriture de qualité, des vêtements adaptés à l’hiver et des jours de repos. Le but était double, d’une part s’assurer la loyauté des serviteurs promus afin qu’ils dénoncent d’éventuels plans de fuite ou de révoltes, d’autre part susciter jalousie et méfiance parmi les esclaves plus foncés qui étaient condamnés aux champs et à des conditions de vie extrêmes. Suite à aux manigances de Willie Lynch sont nées à la fois les distinctions de couleurs de peau au sein de la communauté noire, et à la fois un sentiment d’infériorité des noirs à la peau foncée par rapport à ceux à la peau claire. Des termes comme « la peau sauvée » ont même perduré très longtemps après l’esclavage pour désigner les noirs clairs de peau qui ont davantage de chance d’être accepté dans la société occidentale (logement, emploi, boîte de nuit, exposition médiatique, etc). Willie Lynch a ensuite propagé partout dans la caraïbe et aux Etats-Unis sa façon de diviser les africains.

img_20180213_035957_222.jpg

Il est également important de savoir qu’à l’origine les termes « chabin » et « mulâtre » désignaient le croisement entre 2 espèces différentes, par exemples entre la chèvre et le bouc ou la mule et l’âne. Leurs progénitures étaient non viables car stériles et handicapées. Les petits issus de ce genre de croisements étaient méprisés car ils mourraient rapidement et représentaient une perte pour le propriétaire. Les termes « chabin » et « mulâtre » ont ensuite été appliqués aux métis européens/africains et européens/amérindiens afin de les humilier. Il fallait rappeller incessamment aux métis que malgré une couleur de peau plus claire et certains privilèges ils ne seraient jamais considérés comme l’égal de l’européen. Ainsi utiliser ces termes porteurs de mépris revient à traiter la personne de bâtard ou d’erreur dégénérative infertile. 

Screenshot_20181116-055907_Instagram (1)

Pourquoi perpétrer un comportement induit pour diviser et affaiblir la communauté noire ? Insister sur les nuances de couleur de peau empêche de se rassembler pour gagner en puissance. Il n’y a pas de nuances de yeux bridés chez les chinois, de longueur de nez chez les juifs, de grandeur d’oreilles chez les blancs, de texture de cheveux chez les amérindiens ou encore de corpulence chez les indiens. L’unité communautaire nécessaire à l’émancipation totale se mettra en place avec de petits changements de conception tel que celui-ci: cessons d’employer des termes infériorisants pour nous désigner entre nous-même ! Bannissons les termes chabin et mulâtre de notre vocabulaire ! Banissons le colorisme!

Safia Enjoylife

 

chanson engagée de la chanteuse jamaïcaine SPICE sur le colorisme:

Publicités

4 commentaires sur « STOP au colorisme ! »

  1. j’ai lu l’article et je ne sais pas dans quel pays tu écris mais  » Il fallait rappeller incessamment aux métis que malgré une couleur de peau plus claire et certains privilèges ils ne seraient jamais considérés comme l’égal de l’européen. » peut être sujet à débattre , quand tu dis européen tu veux dire blanc je suppose?

    J'aime

  2. Merci!! J’entends trop souvent encore.. « cabine, chabin couli, chivé chapé couli, ou chivé wa yayaïe… » (et j’en passe…) et cela passe d’abord/souvent par les paroles d’adultes……

    J'aime

Les commentaires sont fermés.