Ellen et William Craft, un couple à toute épreuve

L’histoire d’amour d’Ellen et William Craft est tout à fait extraordinaire ! Ils ont vécu au temps de l’esclavage mais la privation de tous les droits n’a pas suffit à les empêcher de s’aimer ! William et Ellen ont réussi à se marier 6 ans après leur coup de foudre mais ils furent séparés pour travailler dans des plantations différentes. Tous deux refusèrent ce sort et planifièrent leur évasion.

carft story

William qui travaillait comme charpentier réussit à économiser une jolie somme malgré la mainmise de son maître sur ses recettes. En décembre 1848, il acheta des vêtements d’hommes, il déguisa sa femme Ellen en riche gentleman et tous deux s’enfuir en train. Ellen dont la mère était métis et le père blanc (le maître de sa mère), avait le teint très clair et les cheveux plutôt lisses, au point que pendant toute leur cavale elle se fit passer pour un homme blanc accompagné de son domestique (William). Le déguisement d’Ellen comportait un bandage sur le visage afin de dissimuler ses traits féminins.

img_20180817_153859_789.jpg
Ellen Craft en riche gentelman avec le visage dissimulé sous un bandage et William déguisé en domestique.

Ce plan ingénieux leur permis de traverser tout le pays en 1ère classe sans être attrapé. En effet, une femme blanche accompagnée d’un homme noir aurait attiré l’attention en choquant les mœurs de l’époque. Ils sont devenus les fugitifs les plus recherchés des États-Unis. Grâce aux économies de William et à la générosité des abolitionnistes du nord, ils réussirent à atteindre l’Angleterre où ils vécurent paisiblement pendant 20 ans. William travailla comme ébéniste et Ellen comme couturière. Ensemble ils eurent 5 enfants.

img_20180817_153859_764 img_20180817_153859_765

img_20180817_153859_793

 

 

 

 

 

En 1860 ils écrivirent le récit de leur formidable évasion « Running a thousand miles for freedom » qui servit de véritable fer de lance aux abolitionnistes américains. Ellen et William Craft retournèrent finalement aux États-Unis en 1870 après l’abolition de l’esclavage. Ils fondèrent une école où les anciens esclaves noirs pouvaient apprendre à lire et à écrire. Leur histoire inspirante est racontée dans plusieurs bande-dessinées. Ellen et William ont même droit à des figurines de cire à leur effigie à l’université de Pittsburgh. Il ne manque plus qu’un film pour faire connaître au grand public ce couple à toute épreuve qui a vaincu tous les obstacles de l’esclavage aux États-Unis !

Safia Enjoylife

Publicités