Les énergies vibratoires du tambour

Les percussions sur tambour communiquent des énergies vibratoires qui agissent sur notre organisme, nos neurones et notre psychisme. De plus en plus de scientifiques européens s’intéressent à ce phénomène tandis que les africains maîtrisent ce savoir depuis des temps reculés. Ce n’est pas anodin si l’utilisation du tambour était interdite aux africains pendant l’esclavage. Les européens avaient conscience du pouvoir que représentent les vibrations et le rythme des sons lorsque ceux-ci sont savamment utilisés, et ils craignaient que les africains ne dirigent ce pouvoir contre eux ou simplement s’en servent pour s’émanciper.

Capture d’écran 2020-04-23 à 03.24.47
Experts du Karyenda au Burundi

Récupérons les différentes pratiques qui nous apportent équilibre et santé.
Où que vous soyez, intéressez-vous aux rythmes de tambour qui existent chez vous, découvrez-les, écoutez les, apprennez à les comprendre et nourrissez votre esprit et votre corps avec. C’est également honorer et perpétuer la résistance culturelle qui a permis à nos tambours de survivre à 400 ans de bannissement et de persécution. Sur la photo ci-dessus on peut observer la cérémonie des tambours royaux qui a lieu lors de certains temps forts : naissance, mariage, couronnement de roi, nomination de chefs spirituels. Les tambours (karyenda) sont sacrés, ils ne sont joués que par des hommes célibataires et la maîtrise se transmet de père en fils. Les karyendas sont fabriqués à partir de l’arbre imivugangoma qui d’ailleurs commence à disparaître à force d’être coupé pour les tambours. Aujourd’hui certains burundais sont devenus des musiciens professionnels qui enregistrent des albums de percussion, qui collaborent dans certaines formations orchestrales et qui parfois même parcourent le monde pour des tournées de concerts.

J’en profite pour vous présenter une des destinations les plus sous-estimées du monde: Le Burundi ! C’est l’un des plus petits pays d’Afrique cependant il recèle une immense richesse culturelle ainsi que des paysages époustouflants. 3 peuples résident au Burundi depuis l’époque impériale : les hutus (80%), les tutsis (10%) et les twas (2%). Le musée de Gitega, la capitale, permet de découvrir l’histoire de l’ancien royaume, les spiritualités pratiquées et les traditions du Burundi.

Côté nature les chutes Karera posées dans leur écrin de végétation luxuriante sont une attraction incontournable. La rivière Ruzizi est également l’un des joyaux du pays. La faune vaut également le détour: hippopotame, gazelle, zèbre, tous l’univers du roi lion grandeur nature !  Le Burundi ne figure pas sur beaucoup de listes de voyageurs, du coup il est très agréable à visiter. Pas de sites envahis, pas de musées bondés, pas de queues interminables, pas de réservation deux ans à l’avance. Profitez-en maintenant parce que dès que la valeur de ce trésor africain sera découverte il faudra jouer des coudes pour assister à la cérémonie des tambours sacrés ou pour approcher les chutes Karera ! Sans compter la flambée des prix. Alors dépêchez-vous et bon voyage au Burundi !

Safia Enjoylife

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s