Les femmes Massaï, la puissance au féminin

Le peuple massaï habite le Kenya depuis des millénaires. Les femmes sont extrêmement coquettes ! Elles se parent de multiples bijoux finement travaillés. Leurs grands colliers circulaires en perles sont d’ailleurs de plus en plus imités dans la mode européenne. Les femmes gardent également les cheveux très court en référence à la lionne qui n’a pas de crinière.

Le peuple massaï pratique la polyandrie. C’est l’équivalent de la polygamie des hommes. C’est à dire que la femme massaï a le droit d’avoir des relations sentimentales ou sexuelles avec tout homme de l’âge de son mari. C’est elle qui choisit l’homme ou les hommes avec qui elle veut avoir des relations. Son mari n’a pas son mot à dire. Si un enfant naît d’une relation autre que celui de la femme massaï et de son mari, l’enfant devient le fils ou la fille légitime du mari et ce dernier l’élève comme son propre enfant.

istockphoto-612486828-612x612

Le cliché de l’homme africain, qui serait inévitablement macho est erroné. Toutes les sociétés africaines ne sont pas polygames ou patriarcales. Ce n’est pas génétique d’être polygame. C’est un choix de société. Les sociétés européennes le sont particulièrement (rois et concubines, présidents et maîtresses) et elles l’ont inculqué aux peuples qu’elles ont colonisé. D’ailleurs la plupart des peuples africains étaient matriarcaux à l’origine. Ainsi la prochaine fois que quelqu’un évoque la polygamie des africains comme étant systématique, n’oubliez pas de mentionner les lionnes massaï, emblème de la puissance africaine au féminin !

Safia Enjoylife

Un commentaire sur « Les femmes Massaï, la puissance au féminin »

Les commentaires sont fermés.