La vérité sur l’affaire « Leaving Neverland »

10072840cW.jpg
De gauche à droite, Wade Robson, Dan Reed le réalisateur, et James Safechuck

Le documentaire « Leaving Neverland: Michael Jackson and me », réalisé par Dan Reed, a été présenté au festival Sundance en janvier 2019 puis diffusé sur la chaîne américaine HBO dimanche 03 mars et lundi 04 mars 2019. Ce reportage en deux parties donne la parole à James Safechuck et Wade Robson qui accusent le célèbre chanteur Michael Jackson (MJ) d’agression sexuelle. La première partie du documentaire explique la rencontre puis l’amitié de Safechuck et Robson avec MJ. Au cours de cet épisode, Safechuck et Robson donne une quantité étourdissante de détails concernant les actes pervers que MJ aurait perpétré sur eux. Dans la deuxième partie, Safechuck et Robson continue de décrire avec précision les comportements déviants que MJ aurait manifesté envers eux. Ils racontent également les dégâts que le traumatisme aurait provoqué dans leurs vies adultes respectives en termes de fragilité psychologique, d’alcoolisme et d’addiction à des drogues dures.

Après avoir regardé les deux parties du documentaire ainsi que l’émission d’Oprah Winfrey qui a suivi leur diffusion, j’ai effectué des recherches approfondies sur James Safechuck et Wade Robson afin d’analyser leur motivation et leur crédibilité. Je me suis également documentée sur les évènements qu’ils racontent afin de vérifier la cohérence entre leur récit et les situations réelles. Il s’avère que plus j’ai fouillé dans leurs vies, plus j’ai creusé leurs accusations, et plus j’ai découvert de multiples contradictions qui remettent en question la fiabilité de leur témoignage. Dans cet article je ne vais pas tenter de prouver l’innocence de MJ. Personne n’aura jamais le fin mot, d’autant qu’il est décédé. Par contre je vais mettre en évidence que les accusations de James Safechuck et Wade Robson reposent sur des incohérences flagrantes, des versions modifiées plusieurs fois ou carrément des mensonges avérés. Dans ce cas comment croire les parties invérifiables de leurs accusations, c’est à dire ce qui se passait lorsqu’ils étaient seuls avec MJ. Je vais également dévoiler de nombreux faits que les média ne mentionnent jamais et qui pourtant mettent en lumière le caractère vénal de la démarche des deux accusateurs ainsi que la malhonnêteté intellectuelle du réalisateur. Le but de l’article est simplement de démontrer grâce à des faits documentés et des sources officielles, que Robson et Safechuck ne sont ni fiables, ni guidés par des intentions honnêtes et saines.

Qui est Wade Robson ?

NnTNUxd
MJ avec Robson, 5 ans

Cet australien de 36 ans a rencontré MJ à l’âge de 5 ans suite à un concours de danse qu’il a remporté et qui lui a offert l’accès au coulisse du concert de 1987 en Australie. Dans la première partie du documentaire, Joy la mère de Robson explique qu’elle a transmis sa fascination pour MJ à son fils Robson en lui achetant la cassette vidéo des coulisses de « Thriller » ainsi que des posters. Elle lui a également confectionné des tenues identiques à celles de MJ dans les clips « Bad » et « Smooth Criminal ». Elle l’a ensuite inscrit à un concours de danse en sachant que le prix était une rencontre avec MJ. Robson a remporté le prix, et pour cause un enfant de 5 ans habillé comme MJ qui reproduit parfaitement ses mouvements ne passe pas inaperçu dans un concours où les autres candidats sont plus âgés. Robson rencontre donc MJ en coulisse et a même l’opportunité de faire une démonstration  de son imitation sur la scène du concert. A partir de là, Robson devient une célébrité locale dans sa petite ville australienne. Il danse tous les week-ends dans des centres commerciaux et dans des évènements médiatisés. Il est invité dans plusieurs émissions télévisées et des fans de MJ le reconnaissent dans la rue par rapport à sa démonstration sur la scène du concert. Joy sa mère prend goût à ce quart d’heure de gloire et souhaite le faire durer. Dans le documentaire, elle raconte que deux ans après la rencontre avec MJ, lors d’un séjour aux Etats-Unis, elle a cherché à le contacter par tous les moyens. A force d’insistance elle finit par obtenir le numéro de l’assistante de MJ et se présente comme la mère de celui qui avait gagné le concours de danse en Australie. MJ les invite, elle, Robson et le reste de sa famille à lui rendre visite dans sa propriété. A partir de là une forte amitié va naître entre MJ et toute la famille mais particulièrement avec Robson.

TELEMMGLPICT000190371870_trans_NvBQzQNjv4BqzjD0Mh_LNt5Bhy1HYuGzFnPax_rRXan_wmrwFh1gBDQ
MJ entouré de Robson (7ans), sa mère, sa grande soeur et son père

Joy, la mère de Robson, qui souhaite que son fils devienne une star, décide de mettre toute les chances de son côté donc elle abandonne son mari et son fils aîné en Australie pour rester vivre en Californie avec Robson et sa soeur, non loin de la propriété de MJ. Le père de Robson vit très mal la séparation avec sa femme et ses deux enfants. Quant à Joy, elle est émerveillée par la vie fastueuse que MJ leur fait vivre. Il lui paye des bijoux luxueux, les emmène en voyage avec lui partout dans le monde, les présente à des célébrités et les place dans les suites des plus grands palaces. D’ailleurs c’est troublant comme ces souvenirs, sensés être des cadeaux empoisonnés du prétendu agresseur de son fils de 7 ans, donnent le sourire à Joy pendant toute la première partie du documentaire. Elle éclate même de rire quand elle se rappelle sa rencontre avec l’acteur Sean Connery grâce à MJ. Il semble que le fait que MJ ait acheté son consentement avec des bijoux et des rencontres exceptionnelles ne l’écœure pas. Dans plusieurs interviews de Robson avant ce documentaire, celui-ci a confié que devant un tel luxe, sa mère Joy l’a poussé a mené une carrière hollywoodienne. Joy a elle-même déclaré dans les média qu’elle  lui demandait de s’entraîner à danser tout le temps malgré son jeune âge et que c’est MJ qui l’a freiné en lui disant de laisser son fils de 7 ans profiter de son enfance. Rapidement Robson a été invité à participer à des évènements de danse. Devant le succès de son plan, la mère de Robson  a demandé à son fils aîné resté en Australie avec son père de la rejoindre. Cette fois, le père de Robson, abandonné de tous, se suicide. Il se pend chez lui le jour du départ de son fils aîné. A partir de cet épisode la mère de Robson va lui mettre une pression énorme pour réussir dans le show-business afin que « son père ne soit pas mort pour rien ».

Robson devient le protégé de MJ. Il le place dans les vidéos de « Jam », « Black and white » et « Heal the world ». MJ lui offre des moments de gloire sur scène pendant ses tournées. Enfin il utilise ses relations dans le milieu musical pour que Robson participe à des projets prestigieux et devienne le chorégraphe d’artistes renommés. Pendant plus de 20 ans, Robson ne cesse de décrire le grand coeur, la douceur, la bienveillance et la générosité de MJ dès qu’il est interviewé par les média. A chaque fois Robson explique que MJ l’a coaché pour lui éviter certains pièges du show-business, et l’a formé à devenir chorégraphe. En 1993, lorsque MJ fait face à une accusation d’actes pédophiles, Robson, sa soeur et sa mère Joy le défendent en certifiant que d’une part Robson n’a jamais subi d’agression de MJ, d’autre part la personnalité candide et altruiste de MJ n’est pas compatible avec celle d’un prédateur. Il existe un extrait des témoignages de Wade Robson, sa soeur et sa maman Joy dans une vidéo sur youtube intitulée « Wade Robson & Family defends Michael Jackson in 1993 « . Voici la traduction de leur déclaration:

Wade Robson « parfois j’étais dans sa chambre avec d’autres amis, parfois uniquement avec lui, c’était juste des soirées pyjama où on s’amusait ».

Joy Robson, la mère de Wade « j’ai été présente avec eux plusieurs fois, c’était juste la fête, ils regardaient des dessins animés, ils se goinfraient de popcorn, ils jouaient à des jeux vidéos, ils jouaient jusqu’à très tard au point de s’endormir de fatigue, rien de plus ».

journaliste: « de votre point de vue n’est-ce pas anormal qu’un homme de 34 ans joue avec des enfants dans sa chambre et dorme avec eux? »

Joy Robson: « pas quand on connaît l’histoire de MJ, dans des circonstances normales oui, mais Michael, tout le monde sait qu’il n’a pas eu d’enfance! ».

Plus tard en 2005, Robson est le témoin le plus important du procès où MJ est encore une fois accusé d’actes pédophiles. En sortant du tribunal après son audience, il imite le fameux geste que MJ fait tout le temps à ses fans pour montrer son soutien à son mentor. A ce moment, Robson est âgé de 23 ans et il n’a plus de contacts avec MJ qui a pris du recul avec tout le monde depuis les accusations de 1993. Par conséquent, aucune emprise psychologique ou menace ne l’oblige à témoigner en faveur de MJ. Pourtant Robson se manifeste spontanément auprès des avocats de MJ afin de lui apporter son aide au procès. Si MJ l’avait vraiment violé pendant plusieurs années, il aurait été très imprudent de sa part de le laisser participer au procès puisque Robson aurait pu craquer à la barre ou tout simplement se faire piéger par les questions incisives du procureur. MJ aurait-il pris un tel risque sachant le nombre d’années de détention qu’il encourrait. D’autant plus que la partie adverse ne comptait pas faire intervenir Robson donc son témoignage au tribunal n’était pas obligatoire. Lors de l’audience Robson a attesté sous serment que MJ ne l’avait jamais touché de façon inappropriée, ne l’avait jamais agressé et ne lui avait jamais tenu des propos pornographiques ou amoureux. Dans le journal britannique Daily Mail du 29 janvier 2019, le journaliste d’investigation Ryan Parry fournit un extrait du procès verbal de l’audience de Robson:

Tom Mesereau (avocat de MJ): « Est-ce que M. Jackson vous a déjà agressé de quelque manière que ce soit ? »

Robson: « Non et je peux vous dire que si ça avait été le cas je ne serais pas là. »

Mesereau: « Est-ce que M. Jackson vous a déjà touché de manière sexuelle? »

Robson: « Jamais, je ne l’aurais pas soutenu si ça avait été le cas« .

Robson aurait pu se contenter de répondre » Non » et « Jamais » mais il fait bien comprendre au jury qu’il connaît la différence entre le bien et le mal et qu’il ne protégerait jamais des actes pédophiles. Lors de son tour à la barre, Joy, la mère de Robson, précise « mon fils m’a regardé dans les yeux à maintes reprises en me jurant qu’il ne s’était jamais rien passé. Il devrait gagner un oscar s’il mentait parce qu’il était très convaincant ».

En 2009, lors du décès de MJ, la lettre ouverte de Robson dans l’ouvrage « The official Michael Jackson Opus » indique qu’il lui doit tout : sa passion pour la danse, sa formation, sa carrière, les récompenses qu’il a gagné mais également des valeurs profondément positives comme le respect des autres et des animaux, l’humilité, le fait de travailler pour mériter un résultat, le fait de croire que toute ambition est possible à réaliser si on s’en donne les moyens, et bien d’autres. Voici un extrait  de sa déclaration : « Michael Jackson est l’une des principales raisons pour lesquelles je crois en l’être humain. Ses mots, ses encouragements et son amour inconditionnel vont toujours vivre au fond de moi. Il me manquera immensément ». Aux MTV Music Awards de 2009, alors qu’il s’apprête à danser avec Janet Jackson pour l’hommage à MJ, Robson montre à la caméra des coulisses la paire de gants que MJ a utilisé dans la vidéo « BAD » et qu’il lui a offert quand il avait 8 ans. Il déclare que ces gants l’aident à rester proche de MJ. Toujours en 2009, dans une interview pour la chaîne ET, Robson qualifie leur amitié de merveilleuse. Et en 2008 à l’occasion de l’émission « Hollywood Access », Robson défend le comportement de MJ en expliquant que ce dernier a connu la célébrité à l’âge de 5 ans et qu’il n’a jamais vécu normalement. MJ n’a jamais pu se balader seul dans un centre commercial ou aller au cinéma, il voyait la vie différemment des gens et selon Robson la presse en a profité pour exagérer ce qui leur paraissait bizarre. Ensuite lorsque le présentateur demande à Robson pourquoi il n’a jamais cessé de défendre MJ contre les accusations de pédophilie, Robson répond « parce que MJ est mon ami, c’est ce que font les vrais amis, ils disent la vérité« . Un compilation de toutes les déclarations de Robson en faveur de MJ existe sur youtube sous le nom « Wade Robson montage: every time he said nothing happened« .

9062748-6644797-Wade_Robson_now_lives_in_Hawaii_and_is_involved_in_a_charity_for-a-52_1548782173295

A partir de 2011, soit 2 ans après le décès de MJ, la carrière de Robson décline. Il n’est plus invité sur des plateaux de télévision. Il disparaît des projecteurs hollywoodiens et ne décroche plus aucun contrat. Dû aux difficultés financières qu’il traverse sa femme menace de le quitter. Robson demande alors aux héritiers de MJ de chorégraphier le spectacle qu’ils produisent avec le cirque du soleil sur le parcours de MJ. C’est un refus catégorique. Jamie King, un chorégraphe en vogue, est choisi à sa place. Robson ne supporte pas le manque d’attention et l’échec professionnel qu’il subit, il tombe en dépression et commence une longue thérapie. Son psychologue a récemment déclaré que Robson n’a jamais mentionné d’abus sexuel ou de maltraitance au cours de leur nombreux entretiens en 2011. Pendant cette période, Robson a écrit sur son blog que sa dépression était due à l’énorme pression que sa mère a mis sur ses épaules depuis qu’il était petit. Elle attendait de lui qu’il mène une carrière aussi remarquable que celle de MJ. Devant son incapacité à décrocher des contrats en l’absence de MJ, Robson s’est effondré psychologiquement en réalisant que sa réputation de protégé de MJ qui l’enveloppait depuis l’âge de 5 ans était peut-être la seule raison de l’attention médiatique qu’on lui avait porté. Il a également réalisé qu’il décevrait les ambitions de sa mère et que l’abandon qui a provoqué le suicide de son père n’en valait finalement pas la peine. Robson a expliqué sur son blog que c’est tout ceci qui était à l’origine de sa sévère dépression nerveuse. Il a supprimé ces déclarations dès que ss accusations ont été médiatisées.

Suffering

En 2012, en plein déclin professionnel, abandon des média, problèmes financiers, crise conjugale et dépression, Robson prend soudainement conscience qu’il a été agressé sexuellement par MJ. Il ne va pas au commissariat le plus proche pour porter plainte, non, il écrit plutôt un livre intitulé « A master of deception » qui raconte ses prétendus abus et il le propose à des maisons d’édition. Elles refusent les unes après les autres car aucune ne veut s’attaquer à un mort. Robson n’a pas réussi à se refaire une santé financière avec son idée de livre alors il passe à l’étape suivante : en mai 2013, il attaque en justice les héritiers de MJ qui lui ont refusé le poste de chorégraphe du cirque du soleil. Dans sa plainte, Robson explique qu’un souvenir refoulé vient de revenir à la surface de sa mémoire: il a été abusé sexuellement par MJ. Selon lui il ne peut plus exercer son métier de chorégraphe ni aucune activité en rapport avec la danse ou la vidéo car MJ, son mentor, lui a tout appris et de ce fait danser ou faire des films lui rappelle son bourreau. Afin de compenser le fait qu’il ne peut plus travailler à cause de MJ, il réclame 1,5 milliards de dollars aux héritiers ! Cependant malgré sa soit disant incapacité, Robson continue de réaliser des court-métrages et de chorégraphier des oeuvres, dont « Life in color » et « Flight » en 2016. Il publie sur son blog plusieurs photos des Masterclass de danse qu’il donne pendant les mois et les années suivant sa plainte. Et en 2015, Robson publie aussi des enregistrements vidéos de lui et son fils en train de danser pour la promotion du Feast Fire festival de Hawaï. Il faut ajouter à cela que Robson a porté plainte sous anonymat c’est à dire qu’il a souhaité que son identité ne soit pas dévoilée. Récapitulons Robson prétend porter l’affaire de son viol au tribunal pour devenir le porte-parole des victimes de pédophiles mais en même temps il souhaite garder l’anonymat et obtenir 1,5 milliards de dollars. L’incohénce est gigantesque ! Beaucoup d’autres incohérences font douter des accusations de Wade Robson, comme ce dîner qu’il évoque dans « Leaving Neverland ». Il raconte face caméra qu’en 2005, avant le début du procès, il est invité à un diner à Neverland avec la famille et les avocats de MJ. Il prétend qu’une pression a été mise sur lui à ce dîner pour témoigner en faveur de MJ au tribunal. Le problème est que toutes les personnes qui ont participé à ce fameux dîner affirment qu’il a eu lieu après le procès pour célébrer l’acquittement et que Wade n’était pas présent. Si des anecdotes racontées avec des détails aussi convaincants que celle-ci sont fausses, quelles autres parties des récits de Wade le sont ? Finalement la plainte de Robson est rejetée en 2017 sur la base que les héritiers de MJ ne peuvent être tenus responsables des éventuels actes de MJ. Le témoignage de Robson est également jugé peu fiable car cela implique qu’il aurait menti sous serment dans un tribunal à l’âge de 23 ans et donc qu’il est capable de mentir de façon convaincante à propos de faits graves. Immédiatement Robson annonce sur son blog avoir été guéri de ses traumatismes grâce à un suivi psychologique et pouvoir reprendre sa carrière de chorégraphe. Il faut savoir que Robson a modifié sa version des faits 4 fois pour qu’une suite soit accordée à sa plainte car beaucoup des éléments qu’il avançait ne concordaient pas avec la réalité. Robson a également fait appel du rejet de sa plainte. Aujourd’hui il est dans l’attente de la décision pour cet appel, aussi le fait de participer au documentaire « Leaving Neverland », qui met en émoi l’opinion publique,  représente un excellent moyen de pression pour inciter la justice à poursuivre la procédure pour sa demande 1,5 milliards de dollars. D’ailleurs Dan Reed le réalisateur l’a reconnu lors de l’émission de M6 du 21 mars 2019 (écoutez le propos de Dan Reed à 10:30mn de l’extrait disponible ici).

Transcription de l’extrait:

Olivier Cachin (journaliste, écrivain, réalisateur) : « ce documentaire va évidemment jouer un certain poids. » {dans le résultat de l’appel du procès}

Dan Reed: « je l’espère, oui. »

Olivier Cachin : « c’est un documentaire à charge. »

Dan Reed: « pour moi c’est la vérité. » {opinion subjective, Dan Reed base sa conviction sur la parole de 2 hommes et non sur des preuves. De plus, il choisit d’ignorer la trentaine d’enfants qui a dormi avec MJ et qui ne lui reprochent rien}.

Platform-Edited

Dans le même temps Robson s’est improvisé gourou des victimes d’abus sexuels. Il a créé une fondation où il invite les gens à faire des dons monétaires destinés aux victimes d’abus sexuels. Sauf qu’il a basé le compte en banque de cette fondation à Hawaï, le seul endroit aux Etats-Unis où le fisc américain n’a aucun droit de contrôle. Robson a donc la possibilité de détourner les dons sans être inquiété. De plus, il propose des ateliers de parole payants pour guider les victimes vers la voie de la guérison intérieure. Robson profite donc de son statut de victime pour générer des gains financiers. Il se sert également de l’attention médiatique pour promouvoir sur son site internet des court-métrages de danse qu’il a réalisé. Ce n’est pas la première fois que Robson tente de gagner de l’argent grâce à MJ. En effet, en 2011, soit avant qu’il ne se « souvienne » avoir été violé par MJ, Robson a mis en vente les cadeaux que son mentor bien aimé lui avait offert. Il a proposé plusieurs objets à Julien’s Auctions, une maison de vente aux enchères renommée. Il a demandé à rester anonyme afin que personne ne sache que c’est lui qui toucherait l’argent de ces objets collectors mais Julien’s Auctions a quand même divulgué son nom par souci de transparence. Robson a gagné 31 250 dollars pour la paire de gants qu’il avait montré à la caméra dans les coulisses des MTV awards de 2009. Rappelons qu’il avait confié que ces gants l’aideraient à rester proche de MJ et qu’ils avaient une valeur sentimentale. MJ les avait porté sur le tournage du clip « BAD » et lui avait offert ensuite. Il faut croire que l’appât du gain de Robson surpasse l’attachement au cadeau d’un défunt qui a tant fait pour sa carrière et pour sa famille. Robson a également gagné 49 920 dollars grâce au chapeau que MJ avait porté dans le clip « SMOOTH CRIMINAL » et 63 750 dollars pour un t-shirt « Motown 25 ». Devant un tel choix, on constate la capacité de Robson a faire volte face pour gagner de l’argent. Tantôt il déclare que MJ lui manquera cruellement et que ses cadeaux l’aideront à le garder vivant dans son coeur, tantôt il bazarde ses souvenirs les plus précieux dans une vente aux enchères. Cette vente aux enchères amène également à douter de la mise en scène finale du documentaire « Leaving Neverland ». Dans les dernières secondes avant le générique final, Dan reed, le réalisateur montre un gant blanc et une veste rouge en train de brûler sur une plage. Ces effets sont sensés être la veste de Thriller et le gant fétiche de MJ que Robson brûle sur la plage pour tirer un trait sur le passé. Si ces accessoires ne sont pas de vulgaires reproductions mais bel et bien des cadeaux de MJ, au vu de leur valeur comment se fait-il que Robson ne les ai pas proposé à la vente alors qu’il avait besoin d’argent ?  Logiquement, si le besoin d’argent est tel qu’il faille vendre les seuls souvenirs du défunt mentor à qui ont doit tout, autant commencer par ce qui se vendra le plus cher et le plus facilement c’est à dire la veste du clip le plus célèbre de tous les temps et le symbole ultime de l’artiste du siècle ! Et entre parenthèse, Robson a réalisé en 2012 avoir été violé par MJ mais il aurait gardé des cadeaux de son bourreau pendant 6 années jusqu’au barbecue veste-gant de « Leaving Neverland » ? Lorsque Julien’s Auctions a déclaré ne jamais avoir reçu ces 2 objets parmi ceux proposés par Robson, ce dernier a admis que la veste rouge n’appartenait pas à MJ. C’était une réplique. Dans ce cas à quoi bon la mise en scène de pyromane sur la plage à la fin du documentaire ?

Conclusion concernant le profil de Wade Robson: il se contredit à maintes reprises et semble se perdre dans une quête d’attention médiatique et d’enrichissement au lieu de s’engager dans la démarche de libération de la parole des victimes d’abus sexuels dont il s’est réclamé sur le plateau d’Oprah Winfrey.

  1. En 2011, après une introspection en thérapie, Robson écrit sur son blog que sa dépression nerveuse est due à l’énorme pression venant de sa mère, à ses échecs professionnels et à la culpabilité pour le suicide de son père. En 2013 lorsqu’il réclame 1,5 milliards de dollars aux héritiers de MJ, il change de version et attribue sa dépression au traumatisme des prétendues agressions sexuelles.
  2. En 2013 il annonce que depuis qu’il a réalisé son agression sexuelle en mai 2012, son prétendu traumatisme l’empêche de danser pourtant de juillet 2012 à aujourd’hui, Robson n’a jamais cessé de donner des masterclass et de réaliser de nouvelles chorégraphies, certaines sur des chansons de MJ.
  3. Dans sa plainte Robson indique ne pas avoir eu conscience des agressions sexuelles avant mai 2012 où un déclic lui a permis de tout réaliser pourtant lorsque Oprah Winfrey lui demande pourquoi il a défendu MJ au procès de 2005, Robson répond qu’il n’a rien révélé parce que quand il avait 7 ans MJ lui aurait assuré  qu’ils iraient tous les deux en prison s’il le dénonçait. Premièrement comment peut-il encore croire une telle absurdité à 23 ans, deuxièmement comment peut-il être conscient en 2005 d’avoir été agressé pendant son enfance alors que dans sa plainte il affirme ne pas l’avoir été jusqu’en 2012.
  4. En admettant que Robson ait été agressé par MJ, cela signifie qu’il est capable de mentir sous serment dans un tribunal, de convaincre sa propre mère et de s’accrocher à un mensonge pendant 20 ans. Dans ce cas comment savoir s’il ne ment pas aujourd’hui ? En revanche, si Robson a dit la vérité en 1993 et en 2005, alors c’est aujourd’hui qu’il ment. Dans les deux cas, Robson n’est pas un individu fiable. Soit c’est un homme capable de mentir pendant 20 ans sur des faits graves devant des caméras, des journalistes, des policiers et dans un tribunal, soit c’est un homme qui ment actuellement devant des caméras, des journalistes et des policiers.
  5. Parmi les points cruciaux écartés par les média lorsqu’ils évoquent « Leaving Neverland », il y a les multiples rejets de la plainte de Wade Robson. Après avoir vérifié minutieusement les informations que Robson a fourni dans sa plainte, aucun juge n’a estimé que ses accusations justifiaient un procès ou une réparation financière. C’est quand même révélateur que des professionnels du système de justice refusent 4 fois consécutives de donner suite aux accusations de Wade Robson puis à celles de James Safechuck qui s’est rajouté au dossier après. D’après le positionnement de la plupart des média de masse, dont les chaînes HBO, M6 et Channel 4, un film de 4h qui expose 2 hommes dont les dires ne cadrent pas avec les faits et qui ne présentent absolument aucune preuve ni aucun témoin, prévaut sur quatre décisions de justice.

Qui est James Safechuck ?

fa2f0d26acd7149c35be64f6ca27af01-la-gear-film-academy.jpg

James Safechuck est un américain de 41 ans. Il a rencontré MJ en 1987 à l’âge de 8 ans lors d’une publicité qu’ils ont tourné ensemble pour Pepsi. MJ s’est lié d’amitié avec lui au point que Safechuck et sa famille accompagnent MJ dans des voyages exotiques, dans des soirées mondaines, dans des cérémonies de récompenses, dans des tournages ou encore dans des concerts spectaculaires. L’enfance de Safechuck est magique ! Son terrain de jeu est Neverland, une fête forraine / zoo accessible à volonté, et son quotidien est fait d’escortes policières, de limousines et de jets privés !

 

En 1993 lors de la première accusation d’actes pédophiles, Safechuck et sa famille défendent MJ. Safechuck a garantit à sa famille puis à la police que MJ n’a jamais rien commis d’inapproprié avec lui, ni avec d’autres en sa présence. Il défend MJ avec la même conviction que Robson et tous les autres enfants qui ont fréquenté MJ de près et qui ont dormi dans sa chambre. En 2005, lors de la deuxième accusation, cette fois Safechuck a 26 ans et comme il réside loin il écrit une lettre pour innocenter MJ. Il explique une nouvelle fois que MJ ne lui a jamais rien fait de sexuel ou dit quoique se soit d’immoral.

safechuck
James Safechuck

A la suite de son enfance fastueuse avec MJ, Safechuck tente une carrière dans le cinéma et la musique mais il enchaîne les échecs. Finalement il se résigne à obtenir un métier hors des feux des projecteurs et devient informaticien. Est-ce la frustration de vivre une vie banale après avoir connu une enfance extraordinaire grâce à  MJ ? En tout cas, Safechuck plonge rapidement dans l’alcool et les drogues dures. Il faut savoir que lorsqu’il entend parler de la plainte de Robson qui réclame 1,5 millards à la famille Jackson, Safechuck est endetté de dizaines de milliers de dollars. C’est peut-être une coïncidence mais Safechuck décide de renier la version qu’il raconte depuis plus de 20 ans et de se joindre à la plainte de Robson pour obtenir une somme colossale juste au moment où il est dans un gouffre financier. Toutes les années où il a eu une stabilité financière il a soutenu avec fermeté que MJ ne lui avait jamais causé aucun tort. Ses propres parents sont tombés de haut en apprenant que finalement leur fils se retourne contre MJ. En effet, en apprenant la première accusation de pédophilie en 1993, le père de Safechuck lui avait demandé si MJ lui avait fait quelque chose et Safechuck a nié en regardant son père dans les yeux.

10565916-6769447-Safechuck_now_40_who_met_the_pop_icon_filming_a_Pepsi_advert_aro-a-8_1551804737639.jpg

Dans le documentaire, Safechuck prétend avoir subi des rapports sexuels partout dans la propriété. Dans un tipi du jardin, dans une salle d’arcade, dans le petit train, dans la salle de cinéma, dans le grenier, dans le jacuzzi, bref à l’écouter pas un recoin de l’immense propriété n’a été épargné. En plus Safechuck précise que ses rapports sexuels avec MJ avaient lieu à n’importe quel moment de la journée. Il faut savoir que l’immense propriété de Neverland, ses multiples dépendances, ses manèges, son lac, ses jardins, et ses nombreux animaux insolites (éléphants, girafes, tigres, chimpanzés) nécessitaient un entretien de tous les instants. Une armée de domestiques circulait à toute heure, les vigiles, les techniciens des manèges, le mécanicien du petit train, les jardiniers, le chef de cuisine, les femmes de ménage, le concierge, les agents du poste de sécurité à l’entrée, etc. Ce n’étaient pas moins de 44 employés qui se relayaient incessamment pour entretenir la magie de Neverland et garantir la sécurité de MJ. De plus certains membres de la famille de MJ résidaient également dans l’immense propriété, comme par exemple sa soeur La Toya. Comment MJ aurait-il pu commettre des actes pédophiles dans autant d’endroits de la propriété et de sa maison sans jamais être surpris ? D’autant que la spécialité des pédophiles c’est d’agir le plus à l’abri des regards possible. Parmi tous les lieux indiqués par Safechuck, un en particulier est un mensonge avéré. En effet, le biographe de MJ a retrouvé les plans d’architecture de Neverland et à l’époque des agressions cette partie de la résidence n’existait pas ! Safechuck n’est pas cohérent non plus sur les dates. En effet, dans sa plainte il déclare que les agressions ont commencé en juin 1988 à Paris pourtant parmi tous les viols qu’il énumère, il mentionne une agression après la prestation de MJ à la cérémonie des Grammy Awards de mars 1988 à New York. Il ne peut s’agir d’une erreur sur l’année car Safechuck précise la ville de New York, or en 1989 et en 1990 les Grammy Awards ont lieu à Los Angeles et en plus MJ n’y a pas donné de performance. Comment Safechuck peut-il avoir été agressé en mars 1988 puisqu’il dit que les viols ont commencé en juin 1988 ? Et que dire lorsque Safechuck indique une agression à une date où MJ est en tournée en Australie alors que lui est aux États-Unis ?

hqdefault.jpg

Dans le documentaire et sur le plateau de l’émission d’Oprah Winfrey, Safechuck et Robson déclarent qu’ils ont choisi de dire la vérité dans l’unique but que leur exemple incite les victimes d’abus sexuels à s’exprimer quelque soit le pouvoir ou la notoriété de leurs agresseurs. Leur démarche serait altruiste et désintéressée. Dans ce cas, pourquoi réclamer la somme faramineuse de 1,5 milliards ? Qu’est-ce qu’une telle fortune à avoir avec la volonté d’aider les victimes d’abus sexuels à s’émanciper de l’emprise de leurs agresseurs ? Et pourquoi intenter un procès à des héritiers qui ne peuvent pas répondre des actes supposés d’un mort ? Lorsqu’Oprah demande à Safechuck pourquoi il a défendu MJ au procès de 2005 alors qu’il était âgé de 26 ans, celui-ci répond qu’il a été convaincu par MJ que leurs vies seraient ruinées s’il disait la vérité. Il se trouve que Safechuck a fréquenté MJ de 8 ans à 14 ans. Lorsqu’à 26 ans il a écrit une lettre pour défendre MJ au procès de 2005, il ne fréquentait plus MJ depuis plus de 12 années donc comment expliquer une éventuelle emprise psychologique ? Enfin comment expliquer qu’un adulte de 26 ans vole au secours de son agresseur supposé lorsque celui-ci est enfin attrapé par la justice ?

sundance-2019-leaving-neverland-reed-savchuck-robson2_2_orig.jpg

En outre, il est étrange que Robson et Safechuck ait choisi le festival international Sundance pour annoncer pour la première fois publiquement une expérience aussi traumatisante et intime. Ils ont regardé les détails sordides de leurs supposées agressions dans la même salle que des centaines d’inconnus du festival. Ce n’est pas commun que des victimes d’abus sexuels, qui viennent juste de prendre conscience des faits et qui sont en train de suivre une thérapie pour guérir leurs traumatismes, exposent les viols de leur enfance dans un festival international devant les caméras du monde entier. Et immédiatement, Safechuck et Robson ont enchaîné leur tournée médiatique dont l’émission d’Oprah Winfrey qui est réputée pour réaliser des records d’audience.

Conclusion concernant le profil de James Safechuck : dans le documentaire et sur le plateau d’Oprah, il est plus convaincant que Robson grâce à ses yeux larmoyants et ses difficultés à trouver les mots. Safechuck a un caractère plus effacé et terne que Robson. C’est peut-être ce manque de charisme qui l’a empêché de réussir une carrière hollywoodienne comme Robson. Toujours est-il que le luxe de détails qu’il donne paraît grotesque. Safechuck énumère avec détachement et presque de façon mécanique les nombreux lieux de Neverland où MJ l’aurait agressé sexuellement alors qu’il n’avait que 10 ans. D’autre part ses déclarations révèlent de nombreuses incohérences:

  1. Safechuck explique qu’il a eu des rapports tous les jours avec MJ pendant 4 ans, absolument partout dans Neverland. Comment expliquer que ni ses parents, ni le personnel très nombreux, ni les membres de la famille Jackson ne les aient jamais surpris ?
  2. Dans le documentaire, Safechuck répète à plusieurs reprises que c’est lui-même qui réclamait de passer du temps seul avec MJ. Sa mère appuie ses dires. Pourquoi réclamer la présence d’un homme qui nous fait vivre une situation traumatisante ?
  3. Safechuck accuse MJ de l’avoir manipulé mentalement au point de le faire mentir en 1993 et en 2005. Défendre MJ en 1993 pendant qu’il est sous sa prétendue emprise pourquoi pas, mais comment expliquer que Safechuck défend MJ à 26 ans après 12 ans sans contact ?
  4. Dans « Leaving Neverland » la mère de Safechuck dit s’être réjouie de l’annonce du décès de MJ car il ne pourrait plus faire aucun mal à des enfants, cependant son fils ne lui avait pas encore annoncé ses aggressions. Safechuck a accusé MJ 5 ans après son décès donc sa mère n’était pas sensée savoir que c’était un prédateur sexuel au moment de sa mort.
  5. Sur le plateau d’Oprah, Safechuck s’est dit encore très traumatisé et bien moins évolué que Robson en terme de processus de guérison. Comment expliquer que la première fois qu’il expose son drame ce soit dans un festival international de film devant l’objectif de centaines des caméras du monde entier et sous le regard de milliers d’inconnus qui vont le juger ?

Qui est Dan Reed ?

992e6746-7f02-4a34-ae82-85da14cbf5ff.jpeg

Dan Reed est un cinéaste britannique de 56 ans qui s’est spécialisé dans le sensationel, plus particulièrement dans les situations violentes et tragiques. Il a réalisé des films peu connus tels que « Traque sanglante » et « Shooters », puis il s’est passionné pour les attentats. Il a donc tourné des documentaires sur les attaques terroristes de Moscou (2003), de Mumbaï (2009), de Naïrobi (2014) et de Paris (Charlie Hebdo, 2015). Malgré la montée d’intérêt du public pour le sordide, les travaux de Dan Reed ne lui ont jamais apporté le succès et l’attention médiatique dont un cinéaste peut rêver. Est-ce pour obtenir la renommée qu’il recherchait que Dan Reed décide d’amener son penchant pour le sordide dans l’héritage de MJ ? En tout cas il contacte Robson et Safechuck par rapport à leur plainte contre les héritiers Jackson et il leur offre l’attention que ces derniers ont toujours souhaité.

67739759-1.jpg

Concernant la forme du documentaire, on peut lui reprocher une longueur excessive. En effet, si on enlève les nombreuses vues aériennes des propriétés de MJ, il ne reste plus grand chose à regarder hormis les monologues de Safechuck et Robson, ponctués de quelques témoignages de leurs familles. On peut d’ailleurs s’étonner du huit clos que Dan Reed a choisit de tourner. Pas de témoignage extérieur aux deux accusateurs et à leurs proches. Aucun cousin, ancien voisin, maîtresse d’école, coéquipier de sport, ou épicier du coin n’est interrogé pour donner un point de vue extérieur sur quel type d’enfant étaient Robson et Safechuck, quel caractère ils avaient avant de rencontrer MJ, quels étaient leurs rêves et surtout comment se comportaient leurs parents. Le documentaire ne donne aucun élément qui permette de découvrir qui sont vraiment Safechuck, Robson et leurs familles respectives. Pendant 4h on doit se contenter d’un seul point de vue, celui de Safechuck et Robson. Ensuite beaucoup de photos et d’extraits vidéo sont superposés à une narration parfois sans rapport ce qui prête à faire des amalgames qui abondent dans le sens des accusations de Robson et Safechuck. Enfin, les mêmes images reviennent continuellement pendant 4h ce qui souligne la pauvreté des sources du réalisateur.

d6af01844d5fba438d1946a7625c1301.jpg

Concernant le fond, ce projet vidéo ne mérite pas l’appellation de documentaire puisqu’il n’est pas documenté. Cette vidéo de 4h ne repose sur aucun document qui prouve une quelconque agression sexuelle de MJ sur qui que se soit. Et pour cause, en 17 ans d’enquête sur MJ, le FBI n’a jamais trouvé aucun ADN, aucun sperme, aucune trace de sang, aucune trace de viol sur les enfants, aucun enregistrement, aucun témoin fiable, ni aucun contenu pédo-pornographique qui permette de prouver les accusations de pédophilie. Aussi Dan Reed nous plonge dans deux monologues de 4h où aucun fait n’est avéré, aucune preuve n’est exposée, aucun témoin oculaire n’est mentionné, aucune piste n’est proposée, aucun témoignage extérieur aux proches n’est présenté. Absolument rien ne permet de valider les accusations de Safechuck et Robson, donc en quoi est-ce un documentaire ? Si on enlève les détails très crus des actes sexuels que Safechuck et Robson reprochent à MJ, les 4h ne reposent sur absolument rien ! Le seul intérêt que Dan Reed semble avoir trouvé dans ce projet est de choquer le public avec des récits interminables sur les prétendus déviances de MJ.

Neverland02-400x413

Et comment ne pas croire à la malhonnêteté intellectuelle de Dan Reed lorsqu’il choisit délibérément de faire l’impasse sur tous les faits qui contredisent les accusations actuelles de Robson et Safechuck  ? Dan Reed a l’habitude de faire des documentaires, il connaît donc le principe d’antithèse. Pourquoi n’a t-il pas donné la parole à des personnes du clan Jackson ou encore à des personnes neutres telles que les anciens employés de Neverland, les autres enfants qui ont fréquenté MJ, les jurés du procès de 2005, des enquêteurs du FBI ? Pourquoi ne pas avoir interrogé Lisa-Marie Presley et Debbie Rowe, les ex-femmes de MJ, puisqu’elles ont partagé sa vie à Neverland pendant la période des accusations de Robson et Safechuck ? Pourquoi ne as avoir donné la parole aux avocats de MJ ? Lors du procès de 2005, ces deux ex-femmes ont défendu MJ en affirmant qu’il ne s’était jamais rien passé de suspect entre MJ et les enfants pendant leurs années à Neverland. Debbie Rowe la mère des deux premiers enfants de MJ aurait-elle été capable de protéger un pédophile en connaissance de cause puis de lui laisser la garde de leurs enfants ?

Plusieurs filles et garçons ont fréquenté MJ pendant leur enfance et ont dormi à Neverland. C’est le cas de Macaulay Culkin, Jonathan Spence, Brett Barnes, Kellie Parker, Corey Haim, Corey Feldman, Aaron Carter, David Rothenburg, Emmanuel Lewis, Sean Lennon, ou encore les frères Franck et Eddie Cascio. Tous ces enfants et bien d’autres ont défendu MJ en 1993, puis en 2005 une fois adulte. Aujourd’hui encore, ils prennent la parole dans les média et sur leurs réseaux sociaux pour  défendre MJ contre ces nouvelles accusations. Par en exemple, en mai 2013 lorsque Brett Barnes a appris la plainte de Robson pour obtenir 1,5 milliards de dollars, il a tweeté  : « J’aurais souhaité que les gens réalisent que dans tes derniers instants sur terre tout l’argent du monde ne t’apportera aucun réconfort, une conscience tranquille oui ». Est-ce que tous ces enfants amis avec MJ et désormais adultes sont sous l’emprise mentale de MJ 10 ans après sa mort ? Le seul point commun de ces personnes est qu’elles n’ont pas de problèmes financiers donc elles n’ont aucune raison de se procurer de l’argent grâce à une plainte contre les héritiers fortunés de MJ.

dan-reed-bb-video-2019-billboard-1548.jpg

A tous ces manquements Dan Reed se contente de répondre qu’il n’a pas interrogé d’autres personnes car il ne s’agissait pas d’un projet sur MJ mais sur les parcours de Safechuck et Robson. Dans ce cas pourquoi donner le titre « Leaving Neverland: Michael Jackson and me » qui comporte à la fois le nom de la propriété de MJ et à la fois son nom ? Et lorqu’autant de détails sont donnés sur l’intimité de MJ, lorsqu’autant de photos le montrent pendant 4h, lorsque chacun de ses biens immobiliers est filmé sous tous les angles, comment Dan Reed peut prétendre que ce n’est pas à propos de MJ ?

Enfin, pourquoi Dan Reed s’est focalisé sur une version qui émane de 2 hommes en grandes difficultés financières ? Pourquoi a t-il choisi d’ignorer les centaines d’enfants qui ont gravité autour de MJ sans jamais se plaindre d’agression et qui le défendent à chaque accusation ? Peut-être parce que le moteur de Dan Reed est le sensationnel, pas la vérité. Peut-être parce que Dan Reed n’est pas un journaliste d’investigation ou un enquêteur mais un réalisateur spécialisé dans les sujets qui indignent le public (terrorisme, pédophilie).

Conclusion sur Dan Reed et le documentaire:

  1. Interview serait une appellation plus appropriée que documentaire puisque les accusations de Safechuck et Robson ne reposent sur aucun document ou fait tangible.
  2. Les nombreuses inexactitudes des témoignages sont masquées par des photos inédites ou des extraits de l’intimité de MJ ce qui détourne l’attention sur le visuel plutôt que sur les incohérences des récits.
  3. Que penser des mamans de Safechuck et Robson qui évoquent avec nostalgie et amusement les souvenirs des moments passés avec MJ, au lieu de culpabiliser ou d’être horrifiées par la manipulation supposée ? Et au début de leur récit Safechuck et Robson semblent autant nostalgiques et fiers de leur amitié avec MJ que leurs mères.
  4. Que penser du fait que certaines séquence aient été enregistrées plusieurs fois ? Dans le cadre du récit d’un viol, on pourrait s’attendre à un flot de paroles continu et spontané car il est délicat d’interrompre la victime ou de lui faire répéter des horreurs plusieurs fois. Pourtant certaines séquences sont un assemblage de différentes prises. On remarque ceci grâce aux changements de place d’éléments du décor (lampe, chaise, vêtments), au port de vêtements différents, à la position des protagonistes dans la pièce, et à la variation de la lumière (journée vs coucher du soleil, lumière extérieure vs lampe allumée). Pour éviter que les variations soient flagrante, Dan Reed a inséré des photos entre les prises qui ne sont pas raccord parce que la nuit est tombée ou parce que ça a été tourné longtemps après et que ce n’est pas le même mobilier ni les mêmes vêtements. Ainsi quand des photos séparent les prises, le spectateur ne se rappelle pas le décor exact ni les détails de la tenue vestimentaire. Lorsqu’on supprime les séquences photos et qu’on rassemble les différentes apparitions de Robson et Safechuck pour une même anecdote, les problèmes de raccord sautent aux yeux. Les multiples prise pour un seul récit indiquent que tels des acteurs dans un film, Robson et Safechuck ont dû rejouer plusieurs fois la même scène. L’authenticité de leur témoignage n’existe donc pas. Lorsqu’on voit le regard triste de Safechuck, c’est peut-être la sélection de sa meilleure performance parmi plusieurs essais. Qu’est-ce qui explique autant de prises multiples si ce n’est le besoin du réalisateur de corriger une posture, la direction du regard ou l’intonation. Tel un film de fiction, les attitudes et les termes de Robson et Safechuck sont maîtrisés pendant les 4h d’interview.
  5. Un seul et unique point de vue est présenté au spectateur ce qui ôte l’équilibre et la neutralité digne des documentaires sérieux.
  6. Le luxe de détails de certains actes sexuels est déversé avec un tel détachement de la part de Robson et Safechuck qu’il est difficile de ne pas trouver leur énumération grotesque et exagérée. Et à force de donner autant de détails Robson soulève une incohérence majeure. Les pédophiles ne sont plus attirés sexuellement par les enfants une fois qu’ils ont dépassé la puberté et qu’ils ressemblent à des adultes. Or Robson raconte dans la 2e partie du reportage qu’il a eu des rapports avec MJ alors qu’il avait atteint sa hauteur et qu’il avait de la barbe. Si MJ était un pédophile, il aurait cessé d’avoir des rapports sexuels avec un garçon devenu homme puisque le principe fondamental de la pédophilie est d’être attiré par des individus prépubères.
  7. La plupart des détails qui indiquent la préméditation de MJ et sa propension à dissimuler sa perversité ne sont pas corroborés par les proches de Safechuck et Robson. Les mamans précisent même avoir écouté à la porte de nombreuses fois et n’avoir entendu que des jeux et des rires. En vérité les proches sont présents dans ce film uniquement pour déclarer qu’ils croient les déclarations de Safechuck et Robson mais aucun n’a été témoin de quoi que ce soit, aucun n’a jamais soupçonné quoi que ce soit et aucun n’a jamais détenu la moindre preuve.
  8. Une multitude de malhonnêtetés intellectuelles se glissent dans ce reportage, comme le fait que Dan Reed omet délibérément de préciser la somme de 1,5 milliards de dollars que Robson réclame aux héritiers Jackson en 2013. C’est pourtant un élément crucial pour se faire une idée sur les motivations de Robson. Dan Reed ne mentionne pas non plus le livre que Robson a tenté de vendre avant de déposer sa plainte de 1,5 milliards de dollars. Dan Reed ne montre MJ qu’avec des garçons alors qu’il a également eu de nombreuses amitiés avec des filles. D’ailleurs la sœur de Robson, Chantal, a dormi plusieurs fois avec MJ sans jamais subir aucune aggression. Enfin Dan Reed s’abstient de préciser que Robson et Safechuck se fréquentent assidument depuis 6 années et qu’ils ont d’ailleurs la même équipe d’avocat. C’est une information importante qui permet de relativiser la concordance de leur récit vu qu’ils ont eu l’opportunité de se mettre d’accord sur  les évènements de sorte de  faire croire à un mode opératoire de MJ. Toutes ces malhonnêtetés associées aux techniques de dramatisation de Dan Reed font qu’un spectateur non averti aura tendance à croire James Safechuck et Wade Robson malgré l’absence de preuves ou de faits tangibles.

 

Oprah Winfrey

leaving-neverland-oprah-winfrey-michael-jackson.jpg

Il est intéressant de constater que parmi toutes les émissions en vogue qui existent, la présentation des protagonistes du reportage « Leaving Neverland » a été confiée à Oprah Winfrey. C’est une opinion personnelle mais ce choix semble orchestré afin d’assurer la légitimité des accusations. Comme lorsque Rihanna s’associe à des vêtements bon marché que personne n’aurait remarqué et que la collection est vendue en une journée parce que c’est Rihanna qui en fait la promotion. Ce genre de stratégie s’appelle le marketing, c’est à dire l’art de manipuler une information afin d’augmenter les chances de succès du message. On pose une étiquette sur un produit pour le rendre attractif. Ici l’étiquette est la femme noire la plus respectée et la plus appréciée des Etats-Unis depuis 40 ans. Elle a accomplit des prouesses professionnelles qui l’ont propulsé dans le rôle de modèle de réussite absolue pour la communauté noire partout dans le monde. Première femme noire milliardaire de notre ère, femme noire la plus riche du monde jusqu’en 2014, première femme noire à animer une émission de télévision aux Etats-Unis, productrice, réalisatrice, éditrice de magazines à succès, actrice dans des films cultes pour la communauté noire comme « Couleur Pourpre », « Beloved », « Le majordome », ou encore « Selma ». Oprah Winfrey porte le double titre de « femme la plus influente » et « personne noire la plus influente » de sa génération. Les magazines les plus reconnus l’ont nommé « femme la plus puissante au monde ». Mettre n’importe quel sujet entre les mains d’Oprah c’est le transformé en or massif. Qui aurait pris au sérieux les accusations de deux hommes qui ont défendu MJ pendant 20 ans, qui ont témoigné sous serment au tribunal en sa faveur, et qui ont pleuré sa mort ? Qui aurait accordé de l’importance à un reportage exclusivement à charge qui manque de faits documentés et de preuves tangibles ? Il fallait une caution puissante et de préférence avec une solide crédibilité dans la communauté noire, ainsi le reportage est protégé de l’argument d’une attaque raciste contre le plus grand artiste noir au monde.

Michael Jackson and Oprah Winfrey January 1993 California, USA
MJ & Oprah en 1993

Maintenant je range mon opinion dans un tiroir pour analyser avec objectivité le contenu de l’émission. Il est intéressant de constater qu’à l’image du reportage qui est exclusivement à charge contre MJ, l’émission d’Oprah qui a suivi la diffusion du 2e épisode a été uniquement en défaveur de MJ. Le public était composé de 100 victimes d’abus sexuels et de psychologues spécialistes des victimes d’abus sexuels. Aucune personne accusée à tort d’abus sexuel n’a été invitée sur le plateau et pourtant dans le pays des procès à tout va ça n’aurait pas été difficile à trouver. Aucun psychologue spécialiste de mythomanie n’a été invité. Aucun analyste du comportement ou de la voix n’a été invité pour déchiffrer les témoignages du reportage. Bref, il ne s’agissait pas d’une émission qui tente de décrypter le reportage avec un regard objectif mais d’un réacteur nuclaire où consumer les cendres de MJ après l’avoir brûlé sur le bûcher de « Leaving Neverland », si tant est qu’il reste quoique se soit à achever 10 ans après sa mort.

oprah-winfrey-25-ans-de_1-diaporama
Oprah interview MJ à Neverland en janvier 1993

Dès l’introduction puis tout au long des questions et des commentaires, aucun doute n’est permis sur la position d’Oprah : MJ est coupable, c’est un violeur d’enfant ! D’abord lorsqu’elle relate les récits de Wade Robson et James Safechuck elle utilise des formules affirmatives plutôt que de prendre la précaution de parler au conditionnel. Ensuite Oprah démarre l’émission en félicitant le réalisateur Dan Reed d’avoir réussi à mettre en évidence ce qu’elle a tenté d’exprimer au cours de 216 émissions sur les abus sexuels c’est à dire le ressenti des victimes et la façon dont elles se font manipuler. Oprah explique qu’il n’est pas si important de savoir si MJ est coupable ou pas, ce qui compte c’est le sort des victimes et de libérer leur parole car elles sont des millions dans le monde. Ce qu’il faut bien comprendre c’est qu’avec cet argument, Oprah joue sur le même terrain que Dan Reed le réalisateur du reportage: l’émotion du public. Le reportage « Leaving Neverland » joue des musiques larmoyantes et hautes en sonorités dramatiques lors des témoignages de Robson et Safechuck, en revanche ce sont des musiques angoissantes ou stressantes lorsque ce sont des images de MJ et de Neverland qui passent à l’écran. Le choix des musiques n’est pas anodin. Il permet d’amplifier l’indignation créée par les détails sordides et de faciliter le processus d’empathie ou d’identification avec la victime. Ces stratégies s’apprennent en école de cinéma donc Dan Reed les maîtrise. Sa mise en scène relève plus d’un film dramatique que d’un documentaire. Oprah suit la direction tracée par la mise en scène de Dan Reed en déportant le public dès la première minute sur l’émotionnel plutôt que sur le factuel. Plus tard dans l’émission, Oprah met en avant sa propre expérience pour justifier que Robson et Safechuck déclarent leurs abus aussi tardivement. Elle raconte qu’elle a été violée pendant son enfance et que c’est à 42 ans qu’elle a réalisé que ce n’était pas sa faute. Cette anecdote vise encore une fois à faire l’émotion prendre le dessus, mais objectivement Oprah fait un amalgame entre culpabiliser jusqu’à un certain âge et nier l’agression pendant 20 ans. Oprah s’est peut-être sentie coupable jusqu’à 42 ans, néanmoins elle a admis son viol très tôt et elle en a également parlé tôt dans sa vie. Chacun son processus certes donc ce n’est pas parce qu’Oprah en a parlé tôt que toutes les victimes en sont capables. Cependant pourquoi jeter la confusion dans l’esprit du public entre deux phénomènes dictincts, celui de nier et celui de se sentir coupable ? Oprah n’est pas devenue milliardaire en s’appuyant sur des amalgames. Elle sait très bien ce qu’elle fait. C’est une femme avisée avec une grande expérience de la télévision et des réactions du public. Ainsi lorsqu’elle procède à des raccourcis malhonnêtes comme celui-ci pour légitimer des parties bancales des accusations de Robson et Safechuck c’est totalement délibéré.

after-neverland-1024x536
De gauche à droite: Dan Reed, Wade Robson, James Safechuck et Oprah Winfrey sur le plateau de l’émission

Oprah utilise bien d’autres stratagèmes de persuasion comme interroger deux victimes d’abus sexuels présentent dans le public qui ont menti à leurs parents pendant longtemps comme l’ont fait Safechuck et Robson. Ce qu’Oprah omet délibérément de préciser c’est que ces victimes n’ont pas menti sous serment dans un tribunal à 23 et 26 ans comme Robson et Safechuck. Elle n’indique pas non plus que ces victimes n’ont pas défendu leurs agresseurs avec ferveur pendant 20 ans et demandé à participer à leurs hommages au moment de leurs décès. D’autre part, en 57mn d’émission Oprah ne va jamais aborder la tentative de Wade Robson de vendre un livre sur ses prétendus agressions avant de porter plainte. Rappelez-vous qu’après avoir réalisé son agression par MJ, Robson n’a pas porté plainte il a essayé de gagner de l’argent avec son histoire. Ce n’est pas commun comme processus de guérison intérieure. Ce n’est que quand il a réalisé qu’il ne travaillerait plus jamais dans l’ombre de MJ (refus du cirque du soleil) qu’il a finalement porté plainte. Oprah ne mentionne pas non plus l’énorme somme gagnée par Robson lorsqu’il a vendu aux enchères les cadeaux que MJ lui avait offert quand bien même il le considérait comme un bienfaiteur et un père de substitution. Oprah défend chaque aspect bancal des accusations de Robson et Safechuck. Même lorsque les deux déclarent qu’ils ont aimé se faire masturber le pénis par MJ, qu’ils n’ont jamais ressenti de dégoût, qu’ils avaient des sentiments amoureux envers MJ (à respectivement 7 ans et 10 ans) et qu’ils se percevaient comme un couple, Oprah les soutient en expliquant au public que c’est normal, que c’est à cause de la manipulation mentale de MJ. Elle interroge immédiatement un thérapeute qui apporte sa science pour légitimer ce qui relève plus du fantasme que d’une agression traumatisante. Pour avoir étudié des centaines de cas criminels, je n’ai jamais entendu ou lu le témoignage d’une victime qui déclare avoir apprécié les attouchements, les masturbations ou les fellations forcés, surtout lorsque ce sont des garçons hétérosexuels qui sont agressés par des hommes comme c’est le cas de Robson et Safechuck. D’un côté, ils disent avoir été terrifiés par MJ au point de se parjurer au procès de 2005, d’un autre ils appréciaient les actes sexuels avec MJ au point de réclamer de rester en sa présence et de ne pas se rendre compte que c’était mal.

gettyimages-1127617524.jpg
Oprah Winfrey

Autre réaction peu commune, Safechuck montre dans le reportage « Leaving Neverland » des bijoux gardés dans une boîte pendant 26 années. Ce serait tous les bijoux que MJ lui aurait offert pour acheter son silence. Passons sur le fait que MJ était connu pour inonder les enfants de jouets et que pour acheter le silence d’un enfant de 10 ans il offre des bijoux plutôt que des jeux vidéos ou un séjour à Disneyland. La vraie question est quelle victime conserve précieusement les souvenirs de chacun de ses abus ? Safechuck a déménagé de chez ses parents et emmené le souvenir de ses viols dans son nouveau logement. On ne perçoit aucune sensation de rejet ou de dégoût à la vue de ces cadeaux empoisonnés. Safechuck n’a aucun problème à les toucher et à jouer avec dans ses mains. Enfin quand Oprah s’aventure à demander à Robson pourquoi il a porté plainte malgré la mort de MJ, elle se garde bien de préciser qu’il réclame 1,5 milliards de dollars. Robson répond qu’il a cherché un moyen d’être entendu au nom de toutes les victimes d’abus sexuels. Les média auraient exploité le côté sensationnel de son histoire donc il a préféré s’adresser à la justice qui selon lui est la meilleure tribune pour faire entendre la voix de toute les victimes à travers lui. C’est donc pour éviter le côté sensationnel que Robson a présenté son histoire au festival international Sundance pour la première fois ? Et qu’il a participé à un film choc en insistant sur les détails sordides ? Et qu’il se tient assis dans l’émission d’Oprah Winfrey qui est l’une des plus regardées aux Etats-Unis? Sa façon d’éviter les média et le sensationnel est plutôt étrange. Quand Oprah demande à Robson si au moment de sa plainte il pensait qu’il méritait de l’argent pour compenser le préjudice Robson répond « ça ne faisait pas parti de mes pensées ». Robson remplit une demande pour toucher 1,5 milliards de dollars mais gagner de l’argent ne fait pas partie de ses pensées ? Il est somnambule ? Il n’est pas possible de faire le tour des aberrations de l’émission que se soit en ce qui concerne les réponses de Safechuck, Robson et Dan Reed ou que ce soit concernant les différentes techniques de manipulation de l’opinion publique qu’Oprah a mis en oeuvre. Il faudrait y consacré un article entier tellement chaque minute est criante de paradoxes.

93709362_o
MJ fait visiter Neverland à Oprah en janvier 1993

C’est étonnant la rapidité et la facilité avec lesquelles Oprah Winfrey a tourné le dos à MJ quand bien même elle lui doit sa renommée internationale et une grande partie de sa fortune. En effet le succès de l’émission d’Oprah Winfrey a dépassé les frontières américaines lorsque MJ a accepté de lui donner une interview exclusive en janvier 1993 au sein de Neverland. A l’époque cet entretien a été vécu comme l’évènement de la décennie vu que MJ n’avait pas donné d’interview depuis 14 ans ! Il était au sommet de sa popularité, aucun scandal ne l’avait entaché et il était la plus grande star au monde. Oprah a retransmis l’émission en direct dans le monde entier. Grâce à MJ elle a établi un record d’audience de 90 millions de spectateurs ! Elle n’a jamais égalé ce record jusqu’à présent. MJ a permis à Oprah de gagner une fortune rien qu’avec cette émission. C’est également à partir de là qu’Oprah a acquis son statut de personne influente dans le milieu médiatique. Il en a découlé énormément d’opportunités bénéfiques pour sa carrière et son compte en banque. Toutes les célébrités se battaient pour apparaître dans son émission ce qui a boosté son succès télévisé. MJ a accueilli Oprah et son équipe à bras ouvert et a accepté de répondre aux questions les plus absurdes et déplacées. MJ avait 35 ans et Oprah a osé lui demandé (dans une émission en direct retransmise devant la terre entière) s’il était puceau ! C’est un avis personnel mais je trouve ça irrespectueux et non professionnel. Un artiste  participe à une interview pour répondre à des questions sur sa carrière non pour que son intimité soit disséquée avec si peu de délicatesse. MJ a dû répondre à d’autres questions comme est-ce qu’il est gay, combien de chirurgies plastiques il a eu et où exactement. winfrey-jacksonMJ a joué le jeu et a offert à Oprah Winfrey un tournant décisif dans sa carrière. Malgré autant de générosité de MJ envers elle, Oprah a sauté à pieds joints sur l’occasion de le crucifier dans sa tombe. Elle a choisit de se fier à 2 hommes qui espèrent obtenir 1,5 milliards grâce à leurs accusations. Elle n’a pas hésité à condamner un ami de longue date sans la moindre preuve. Elle n’a pas laissé le bénéfice du doute à un homme innocenté par 12 jurés après un procès de 4 mois qui a tout examiné en détail. Oprah a simplement piétiné l’homme, l’artiste, l’icone noire, le père de 3 enfants et surtout les messages conscientisants et les valeurs positives que MJ a laissé à la planète.

download.jpeg

Là où Oprah n’est pas crédible dans son rôle de tribune des victimes d’abus sexuels, c’est qu’elle n’a jamais fait l’effort de couvrir la pédophilie d’Elvis Presley, de Woody Allen, de Roman Polanski, ou encore de R. Kelly qui eux sont des prédateurs avérés. Elvis Presley avait des rapports sexuels avec des groupies qui avaient entre 12 et 14 ans. D’ailleurs il a commencé à fréquenter son épouse Priscilla quand elle avait 14 ans et lui 24. Il se sont installés ensemble quand Priscilla avait 17. L’écrivaine Alanna Nash relate la pédophilie d’Elvis dans son livre « Baby, Let’s Play House: Elvis Presley and the Women Who Loved Him« .

ftr-Elvis Let's play baby 043.tif
Elvis et des groupies mineures

Woody Allen est accusé de viol par une de ses filles adoptive Dylan Farrow et il a épousé une autre de ses filles adoptives, Soon-Yi Previn. Dylan l’accuse de l’avoir violé pendant plusieurs années à partir de l’âge de 7 ans. Quant à Soon-Yi il l’a adopté avec Mia Farrow sa compagne de l’époque, il l’a élevé comme sa fille, puis il a commencé à avoir des rapports sexuels avec elle alors qu’elle était mineure. Il a quitté Mia Farrow lorsque Soon-Yi a atteint la majorité et il a épousé celle qui était sa fille adoptive. Woody ne s’est pas arrêté en si bon chemin, il a adopté les répliques de ses deux premières filles adoptives c’est à dire une rousse (comme Dylan) et une asiatique. Bizarre, vous avez dit bizarre ? Woody Allen est aujourd’hui âgé de 84 ans et personne ne lui a consacré de documentaire ou d’émission. Par contre il est régulièrement invité dans des évènements prestigieux. Par exemple il a fait parti du jury du festival de Cannes en 2017.

121468-woody-allen-et-ses-filles-adoptives-950x0-2
Woody Allen et ses 2 nouvelles filles adoptives

Et que dire du silence d’Oprah Winfrey sur un des pédophiles les plus reconnus parmi les célébrités: Roman Polanski. Il a été accusé de viol par une vingtaines de filles dont 4 aux Etats-Unis âgées entre 13 ans et 16 ans au moment des faits. Il a reconnu les faits pour Samantha Grimer qui a porté plainte pour viol alors qu’elle avait 13 ans. Polanski a fui en Europe pour éviter la prison. En Allemagne et en Suisse, 5 plaintes de filles de 9 à 16 ans vont de nouveau mettre en danger sa liberté. Il va alors se réfugier en France. Récemment c’est Marianne Barnard qui l’accuse de l’avoir violé quand elle avait 10 ans. Pourquoi Oprah choisit de condamner MJ à partir de 2 accusateurs qui se connaissent, tandis qu’il existe des prédateurs vivants qui cumulent de nombreuses plaintes de personnes qui ne se connaissent pas entre elles.

090118oprah
Oprah et Harvey Weinstein

Oprah ne s’est jamais saisie non plus des nombreux cas d’agresseurs sexuels que les Etats-Unis ont connu ces dernières années dans le milieu du showbusiness ou de la politique : Bill Clinton, Donald Trump, Bill Cosby, Dustin Hoffman, Steven Seagal, Casey Affleck, Kevin Spacey, Mike Jagger, James Toback (200 plaintes!!!), ou encore le tristement célèbre Jeffrey Epstein qui organisait des orgies avec des mineures dont certaines auquelles Donald Trump a admis participer. Ce sont pas moins de 263 célébrités encore vivantes qui ont été accusées d’agressions sexuelles depuis 2017. Et qui Oprah choisit de pointer du doigt ? Son défunt ami MJ. Si Oprah voulait s’en prendre à quelqu’un qu’elle connaît pourquoi ne pas avoir fait une émission sur son grand ami Harvey Weinstein ? Depuis 2 ans, 80  femmes l’accusent de viol, dont des célébrités très connues comme Gwyneth Paltrow, Nathalie Portman, Salma Hayek, Cara Delevingne, Lupita N’yongo et Angelina Jolie. Oprah n’a jamais mis en lumière les agressions de Weinstein dans son émission, elle n’a jamais invité aucune des 80 victimes à exprimer leurs ressentis et à expliquer le harcèlement, la manipulation mentale et les traumatismes.

Oprah a déclaré avoir été au courant des rumeurs de viols commis par Weinstein depuis des années mais elle pensait que c’était infondé. Elle se rappelle même de certaines réflexions déplacées qu’il lui a faite. Donc Oprah laisse le bénéfice du doute à un homme accusé par 80 victimes, avec preuve vidéo à l’appui, mais MJ qui n’a que 2 accusateurs sans la moindre preuve a droit à une émission de 57 minutes où il est présenté comme un monstre. C’est avec tous ces éléments en tête qu’il faut regarder l’émission qu’Oprah Winfrey a choisit de faire sur « Leaving Neverland ». Comment ne pas être perplexe face à sa décision de couvrir un reportage ubuesque qui met en danger l’héritage musical, culturel et spirituel de MJ. L’intérêt qu’elle a trouvé à légitimer ce reportage n’est pas encore compréhensible mais dans quelques années les pièces du puzzle prendront forme et on aura le fin mot de cette trahison. La vérité prend les escaliers, le mensonge l’ascenseur, cependant la vérité finit toujours par arriver au sommet.

Les accusations de pédophilie

MICHAEL-AND-KIDS-ON-STAGE-HISTORY-TOUR-michael-jackson-34010272-960-873.jpg
MJ sur scène lors du History Tour en 1996

Dans les affaires de 1993 et 2005,  la vérité a pris l’escalier mais elle a fini par arriver ! Je vais prendre le temps de décomposer tous les éléments qui ont permis d’établir l’innocence de MJ les deux fois où il a été accusé de pédophilie parce que les média insistent toujours sur les aspects accablants alors qu’ils taisent les preuves indiscutables qui démontrent que MJ n’a jamais agit de façon malsaine avec un enfant.

3a21eb5300000578-3911584-jordan_s_father_evan_chandler_launched_the_accusations_and_becam-a-21_1478485125424.jpg
Evan Chandler

Chronologiquement, c’est Evan Chandler qui a accusé MJ de pédophilie en premier. Evan Chandler est le père de Jordan Chandler, surnommé Jordy. Evan était séparé de la mère de Jordy, June. Cette dernière s’est mariée à un autre homme et élevait Jordy avec son nouvel époux. Jordy admirait beaucoup MJ donc lorsqu’en mai 1992 son beau-père l’a appelé pour lui dire que MJ était dans sa boutique, il a traversé la ville à toute vitesse pour le rencontrer. MJ ne s’est pas contenté de donner un autographe, il a sympathisé avec Jordy au point de l’appeler régulièrement au téléphone par la suite. Jordy avait 12 ans, MJ 34. Il est nécessaire de signaler qu’enfant MJ n’a jamais eu l’occasion de jouer avec des copains de son âge. Il n’a pas non plus grandit dans un foyer bienveillant et équilibré. Lorsqu’il est devenu adulte, l’unique quête de MJ a été de vivre l’enfance dont il a été privé et de reconstituer un foyer uni et affectueux. J’y reviendrais en détail dans le segment consacré à MJ. Jordy et MJ ont noué une amitié à partir de mai 1992. MJ a invité plusieurs fois Jordy et sa famille à Neverland. Les contacts sont devenus de plus en plus fréquents. MJ appréciait énormément June la maman de Jordy, il a placé une grande confiance en elle et il a confié des informations très intimes de son enfance et de son parcours.

june-chandler-and-mj-in-monaco-e1552506459537.jpg
June et MJ à Monaco

MJ a appelé June et Jordy tous les jours pendant sa tournée « Dangerous World Tour » qui a duré une année. MJ a couvert June de bijoux très précieux comme un bracelet en rivière de diamans du joaillier Cartier, et il l’a emmené en voyage avec lui à chaque fois qu’il a eu du temps libre. MJ s’est même installé chez June pendant un mois. Il a quitté sa luxueuse demeure de Neverland pour la petite maison de June dans une banlieue plus que modeste. C’est là qu’Evan Chandler le père de Jordy est entré en jeu. En observant l’avalanche de cadeaux onéreux que Jordy et June recevaient, ainsi que leur voyages aux quatre coins du monde avec MJ, Evan a commencé à se rapprocher de son fils pour atteindre la fortune de MJ. Il faut savoir qu’Evan ne s’était jamais occupé de son fils avant que celui-ci ne devienne le meilleur ami de MJ. D’ailleurs il devait plus de 60 000 dollars de pension alimentaire à June lorsqu’il a décidé d’entrer dans la vie de Jordy. Il a commencé à développer une relation père-fils afin de profiter lui aussi des cadeaux et des voyages de MJ. Malheureusement pour lui MJ est candide certes mais pas dupe. Evan a demandé à MJ d’investir une importante somme d’argent dans un projet cinématographique.  Il rêvait de devenir cinéaste. MJ a refusé. Ensuite Evan a demandé à MJ de financer des travaux pour agrandir sa maison. MJ a refusé de nouveau. Lorsque MJ s’est apprêté à emmener June et Jordy en tournée sans l’inviter, Evan Chandler a soudainement accusé MJ d’avoir agressé son fils sexuellement. Il a dit aux média que son fils lui avait confié plusieurs viols. Il est très étrange que Jordy confie quelque chose d’aussi grave et intime à son père qu’il connaît depuis seulement quelques semaines, plutôt qu’à sa mère avec qui il vit depuis toujours. Il est également étrange qu’Evan le père de Jordy ne se soit pas rendu à la police pour porter plainte. Sa première réaction a été d’engager un avocat et de donner rendez-vous à MJ pour trouver un accord financier. MJ s’est présenté au rendez-vous car il n’en connaissait pas le sujet. Il pensait simplement retrouvé Jordy. Sur place il y a avait juste Evan et son avocat. MJ a rejeté le chantage qui consistait à payer Evan pour éviter de subir une accusation qui allait ruiner sa carrière. Ce n’est qu’à ce moment qu’Evan s’est tourné vers la police.

0_Michael-Jackson-and-Jordie-Chandler
MJ et Jordan Chandler en 1992

L’accusation d’Evan Chandler a eu l’effet d’une bombe atomique dans les média du monde entier. Cet homme que l’Amérique avait vu grandir depuis l’âge de 5 ans et que tout le monde avait toujours vu entouré d’enfants était un prédateur sexuel ! Les tabloïds ont offert des sommes extravagantes pour obtenir des détails croustillants sur la perversité présumée de la plus grande star mondiale ! Des employés qui ne tarissaient pas d’éloges sur MJ ont brutalement changé de version: MJ est un violeur d’enfants, un mafieux, un chef de gang, un obsédé, un sataniste ! C’est l’hystérie collective ! Plus les tabloïds dépensent de l’argent pour acheter des témoignages, plus des employés se souviennent tout à coup d’évènements suspects. Un chauffeur, un jardinier, une femme de ménage, un concierge, un vigile, tout le monde a vu ou entendu MJ abuser des enfants. Le bûcher des sorcières de Salem a été ressorti pour l’occasion et chacun y a été de son accusation: MJ a pris une douche avec untel, il a caressé les fesses de l’autre, il a tenu celui-là par l’entrejambe, des caleçons d’enfants ont été vus avec des tâches suspectes, bref une avalanche de témoignages scabreux inondent les émissions de télévision qui se multiplient autour du sujet. MJ est terrassé par l’ampleur du piège qui se referme sur lui.

Michael-Jackson-sad-13249695203.jpg

Heureusement, MJ a eu la bonne idée de mettre Evan Chandler sur écoute dès le lendemain du chantage qui a eu lieu quelques semaines plus tôt. Il a ainsi obtenu un enregistrement qui démontre le caractère cupide de sa plainte. En effet, lors d’une conversation enregistrée plusieurs jours avant que Evan Chandler prévienne les média on peut l’entendre s’exprimer en ces termes:

Evan Chandler : « Cet avocat que j’ai trouvé, et j’en ai testé plusieurs, c’est le plus grand salopard que j’aurais pu choisir ! Une fois que j’aurais passé cet appel, il va détruire tout le monde ! De la manière la plus dégueulasse, cruelle et machiavélique possible ! Et je lui donne carte blanche pour le faire ! (rire!)  ça va être un massacre ! Cet homme [ MJ ] va être humilié au-delà de tout ce qu’on peut imaginer. Il ne va pas croire ce qui va lui arriver, ça dépasse son pire cauchemar ! Il ne vendra plus un seul album ! Si je réussis mon coup je vais gagner gros ! J’aurais tout ce que je veux ! Ils [les Jackson] seront détruits pour toujours ! »

Interlocuteur: « Est-ce que ça aide Jordy ? »

Evan Chandler : « Ca n’a pas d’importance pour moi ! »

Chacun est libre d’interpréter cette conversation mais selon moi les propos d’Evan Chandler ne ressemblent pas à ceux d’un père qui veut punir le violeur de son enfant ou qui souhaitent protéger d’éventuelles autres victimes d’un pédophile. Les expressions « gagner gros » et « j’aurais tout ce que je veux » n’ont rien à voir avec une quête de justice. Et que penser de sa dernière phrase concernant les intérêts de son fils dont il dit franchement qu’il ne s’en préoccupe pas. Quoiqu’il en soit Anthony Pellicano, le détective privé engagé par MJ, a rendu public les conversations enregistrées d’Evan Chandler. Aussitôt les média et l’opinion publique basculent ! Désormais MJ est la victime ! Il subit une tentative d’extorsion très sophistiquée.

008859813a.jpg

Les avocats et conseillers de MJ le dissuadent d’aller jusqu’au procès. Selon eux l’affaire pourrait durer plusieurs années avant d’être jugée et pendant ce temps sa carrière serait bloquée. En outre, Neverland serait saccagé par des perquisitions et des informations sur sa vie privée seraient exposées à tous vu que les employés et son entourage proche devront témoigner. Devant autant de conséquences, MJ écoute l’avis de ses conseillers et accepte de conclure un accord avec Evan Chandler afin qu’il cesse ses accusations mensongères. Contre 25 millions de dollars, Evan Chandler a accepté de ne pas présenter Jordy au procès. Il a prétexté qu’il souhaitait protéger son fils d’un procès surmédiatisé et qu’en plus il craignait pour sa vie et celle de Jordy car la police n’a pas voulu les mettre dans le dispositif de protection des témoins. June, la maman, a reçu 1,5 million et le beau-père de Jordy 1,5 million aussi. La question à se poser n’est pas est-ce que MJ a payé parce qu’il est coupable ? La seule question qui doit être soulevée est : Quel genre de parents accepte d’innocenter le violeur de leur fils pour de l’argent ?

1423039787818.jpg
Voici une partie du vaste ranch de Neverland.

Les investigations que le FBI a mené de façon approfondie dans toutes les propriétés immobilières de MJ pendant 14 mois n’ont ressorti aucune preuve qui incrimine MJ concernant des rapports sexuels avec des mineurs ou des comportements pédophiles. Malgré une fouille surprise de Neverland, la police n’a trouvé ni contenu pédo-pornographique, ni photos d’enfants nus, ni enregistrements vidéo d’éventuels rapports entre MJ et des enfants, ni de draps tachés de sécrétions d’enfants, ni de sous-vêtements de MJ contenant des traces des enfants, ni de sperme de MJ sur les affaires des enfants. MJ fréquente des amis plus jeunes que lui depuis les années 80. Rappelons qu’à l’époque l’utilisation du préservatif n’était pas dans les moeurs, donc s’il avait commis des actes pédophiles pendant de longues d’années dans tous les recoins de Neverland, MJ n’aurait jamais pu effacer toutes les traces de rapports sexuels forcés (sperme, sang). S’il avait demandé à ses domestiques de faire un grand ménage après l’annonce des accusations ou juste avant, ça aurait éveillé les soupçons. Et ce n’est certainement pas lui qui aurait pu nettoyer le vaste ranch tout seul. Bref si la police n’a pas retrouvé une seule trace d’actes pédophiles c’est que forcément MJ n’en a jamais commis. Devant l’absence de preuves, des rumeurs ont émergé selon lesquelles il aurait eu la police de son côté à cause de sa célébrité. Il faut savoir qu’à l’époque tout le monde pensait MJ coupable de crimes sexuels sur des enfants. Absolument personne ne lui a laissé le bénéfice du doute. Sa propre sœur Latoyah Jackson a cru aux déclarations d’Evan Chandler. Donc s’il y avait eu la moindre preuve trouvée, il est peu probable qu’un policier la dissimule. D’autant que la fouille a été menée par Tom Sneddon, le procureur en charge de l’affaire et qu’iil haïssait copieusement MJ. Il en avait fait une affaire personnelle et clamait à tous les média que la notoriété et la fortune de MJ ne le sauverait pas. Donc encore une fois, s’il y avait eu le plus petit indice de pédophilie à Neverland ou dans les autres résidences de MJ, il aurait été trouvé et aurait été propulsé en pôle position des pièces à conviction !

1511504-3x2-940x627.jpg
La fouille surprise  de  Neverland.

Hormis l’inexistence de preuves tangibles, absolument aucun témoin autre que Jordy n’a accusé MJ auprès de la police. Les 5 accusations d’employés se sont effondrées lorsque ces derniers ont dû signer des déposition auprès de la police. Autant ils étaient enclin à faire le tour des plateaux télé avec des détails sordides, autant quand il a fallu témoigner sous serment chacun a démenti et a disparu avec l’argent empoché auprès des tabloïds. Quant au seul témoignage qui a accusé MJ, il s’est finalement avéré fragile. En effet, Jordy a décrit aux policiers que le pénis de MJ était circoncis alors qu’après vérification il ne l’était pas. Il a également indiqué des dates d’agression qui ne concordait pas avec la présence de MJ à Neverland, il était en tournée. En conséquence lorsque le père de Jordy a refusé qu’il témoigne au tribunal suite à l’accord financier et que les employés qui avaient vendu leurs mensonges aux tabloïds se sont volatilisés, il n’existait plus aucun élément contre MJ. Toute l’affaire reposait uniquement sur les dires de Jordan Chandler. Pas de témoin, pas de traces biologiques, pas de photos, vidéos ou lettres, pas de contenus pédo-pornographiques, et les propos de Jordy ne concordaient pas avec la réalité. L’enquête policière a été close pour faute de preuve et aucun procès n’a eu lieu.

evan-nathalie-jordan-little-bro
Evan Chandler

Concernant Evan Chandler, à peine il a atteint son objectif d’extorquer une fortune à MJ qu’il a disparu de la vie de son fils à tout jamais. Au début il avait un accès total aux 25 millions versés sur le compte de Jordy mais dès que celui-ci s’est émancipé, Evan n’a plus rien pu toucher. C’est pourquoi en mai 1996, il tente de nouveau d’obtenir de l’argent de MJ. Cette fois il exige de MJ 60 millions de dollars plus le règlement de tous ses frais de justice pour le non-respect des clauses de confidentialité de l’accord financier. Dans l’album « History » MJ fait effectivement de nombreuses références à l’affaire de 1993, cependant, ces références sont subtiles. MJ ne cite aucun nom ni aucun fait précis. Par exemple dans le titre « This Time Around » il indique avoir survécu à un véritable acharnement visant à le détruire. Les paroles « He really thought he really had a hold on me (il a vraiment cru qu’il m’avait piégé) / They really want to use me, and then falsely accuse me (Ils veulent vraiment m’utiliser donc ils m’accusent à tort) / They ain’t friends if they robbin’ me (ce ne sont pas des amis s’ils m’escroquent) » sont destinés à Evan Chandler mais  il n’est pas mentionné ouvertement. MJ a aussi consacré la chanson « D.S » à Tom Sneddon, le procureur qui a mené l’enquête de 1993 à 1994 et qui a ordonné la fouille surprise de Neverland. Les paroles dénoncent l’aveuglement de Sneddon devant les évidences de l’innocence de MJ. Il utilise le nom Dom Sheldon (D.S), dont la sonorité se rapproche de Tom Sneddon, pour l’accuser de corruption.  » They wanna get my ass dead or alive, you know he really tried to take me down by surprise, I bet he missionned with the CIA, he don’t do half what he say, Dom Sheldon is a cold man (Ils me veulent mort ou vif, vous savez qu’ils ont vraiment essayé de m’anéantir par surprise, je parie qu’il est de mèche avec la CIA, il ne fait pas la moitié de ce qu’il dit, Dom Sheldon est un homme sans coeur) / You think he brother with the KKK ? (vous pensez qu’il fraternise avec le Ku Klux Klan ? ). Petite anecdote, la chanson « D.S » a été jouée chaque jour du procès de 2005 par les fans qui soutenaient MJ à l’extérieur du tribunal car c’est de nouveau Tom Sneddon qui a mené cette affaire.

424072

La chanson « Money » critique la cupidité d’Evan Chandler et dénonce à quel point il renonce à la morale pour de l’argent. Encore une fois MJ ne le cite pas une seule fois et les références restent subtiles. « lie for it, spy for it, kill for it, die for it (mentir pour lui, espionner pour lui, tuer pour lui, mourir pour lui [l’argent]) / they use me for the money (ils m’ont utiliser pour de l’argent) / you would do anything for money (tu ferais n’importe quoi pour de l’argent) / I would die for you even sell my soul to the devil  ([MJ incarne Evan Chandler qui s’adresse à l’argent quand il s’exprime à la 1ère personne] je mourrais pour toi je vendrais même mon âme au diable) ».

Malgré plusieurs chansons dirigées implicitement contre Evan Chandler, son nom n’est jamais apparu dans l’album de MJ donc la cour n’a pas retenu sa plainte. Le juge a estimé qu’un artiste a le droit d’exprimer ses expériences à travers son art. Cette fois Evan Chandler a perdu ! Il s’est alors lancé dans une croisade judiciaire en attaquant successivement en justice le label de MJ, toutes les compagnies détenues par MJ, l’épouse de MJ Lisa-Marie Presley (pour avoir défendu son mari à la télévision), le label Sony Music, la chaîne télévisée ABC, la présentatrice Diane Sawyer (pour avoir interviewé MJ sur l’affaire), la compagnie Walt Disney et enfin la Warner Tamerlane Publishing. Evan a perdu toutes ses poursuites. Il est ensuite tombé dans l’oubli.

Jordy Chandler et sa compagne en 2013

Immédiatement après la signature de l’accord financier, Jordy a rempli une demande d’émancipation pour ne plus être sous la garde de ses parents.  Il a changé de nom et sa mère ne l’a plus jamais revu. Jordy a disparu des média jusqu’au décès de MJ. 4 jours après l’annonce, Jordy a écrit à un journal pour avouer qu’en 1993 il avait menti à la demande de son père. Il a déclaré que MJ ne lui avait jamais fait aucun tort. Jordy a exprimé de profonds regrets de ne pas avoir eu l’occasion de demander pardon à MJ et de laver sa réputation avant sa mort. 5 mois après l’aveu de Jordy, Evan Chandler s’est tiré une balle dans la tête. Certains interprètent son suicide comme son impossibilité à supporter les aveux de son fils. Actuellement Jordy continue de faire profil bas et d’éviter les média. Dan Reed le réalisateur de « Leaving Neverland » a déclaré avoir tenté de le joindre sans succès. Il souhaitait lui faire prendre part aux accusations de Robson et Safechuck dans son reportage. C’est étrange comme Dan Reed ne voit pas l’intérêt d’interroger les ex-employés de MJ, ses ex-épouses, sa famille, ses amis, ses collaborateurs et les autres enfants que MJ a fréquenté, alors qu’il courre après chaque personne qui peut porter préjudice à la réputation de MJ. Les dernières nouvelles connues de Jordy datent de 2013, c’est sa compagne qui a publié des photos d’eux sur instagram.

76014_1288033664107_full.jpg

Cette épreuve a profondément bouleversé MJ. Il a dû annuler la fin de sa tournée « Dangerous World Tour » à cause de terribles migraines provoquées par les multiples accusations et l’hystérie médiatique. La trahison de June et Jordy, en qui il avait placé toute sa confiance, l’a privé d’appétit pendant des mois. Sa santé s’est dégradée au point qu’il a été hospitalisé plusieurs semaines. Les média en ont profité pour raconter qu’il avait fui en Europe après avoir fait de la chirurgie pour devenir méconnaissable. La mère de MJ a dit qu’il n’a plus jamais été le même. De plus, l’apparition de ses migraines a été un tournant qui a lancé le compte à rebours des quelques années qui lui restaient à vivre. En effet, deux médecins ont rivalisé pour obtenir l’exclusivité auprès de MJ. Chacun a surenchéri la puissance des anti-douleurs prescrits au point d’habituer MJ à des doses massives de médicaments. A cause de cette concurrence de médecins, MJ est devenu dépendent aux anti-douleurs. Le 25 juin 2009, il est décédé d’une dose létale d’anti-douleur que son médecin venait de lui injecter. Les média ont fait passer MJ pour un milliardaire drogué mort d’une overdose, alors qu’en réalité ce sont les accusations de 1993 et 2005, cumulées à la frénésie des média qui se sont acharnés à le présenter comme coupable, qui ont généré un tel degré d’angoisse et de mal-être qu’il avait besoin de calmants pour dormir. Ses médecins ont joué aux apprentis sorciers avec les doses et ont eu raison de son coeur qui a laché. La cupidité d’Evan Chandler a mené MJ à sa perte.

dc33c37e80462e26b525f7a2dfa63405
Lisa-Marie Presley, épouse de MJ de 1993 à 1996.

Après les accusations de 1993, MJ se marie avec son amie de longue date Lisa-Marie Presley, la fille d’Elvis Presley. MJ était amoureux d’elle mais elle était mariée à un autre. A peine a t-elle divorcé que MJ lui fait la cour et l’épouse en secret quelques mois plus tard. MJ garde leur relation secrète le plus longtemps possible mais les paparazzis auront raison de sa discrétion. MJ finira par se séparer de Lisa-Marie car après 3 ans de vie commune elle ne souhaitait toujours pas avoir d’enfant, or MJ ne vivait que dans l’attente d’être papa. Pendant son mariage avec Lisa-Marie, MJ continue à se lier d’amitié avec des enfants de l’âge de Peter Pan. Cette obsession de s’entourer d’enfants très jeunes et de dormir avec eux va donner l’occasion à une deuxième affaire d’éclater. Cette fois c’est Janet Arvizo qui accuse MJ d’avoir commis des actes pédophiles sur son fils Gavin Arvizo. MJ rencontre Gavin dans un hôpital. Gavin est un garçon de 10 ans en phase terminale d’un cancer du rein. La tumeur s’est propagée dans ses poumons et son foie. Le traitement chimiothérapique a dû être interrompu car son organisme ne l’a pas supporté. Son groupe sanguin est extrêmement rare (O-négatif/négatif). Il a des plaies dans la bouche qui l’empêchent de s’alimenter au point qu’il ne pèse plus que 28kg. Gavin vomit du sang et souffre énormément. Les médecins ne lui prédisent que quelques semaines à vivre et recommandent à Janet sa maman de préparer ses funérailles. Le dernier voeu de Gavin est de rencontrer MJ. Celui-ci est joint et il décide d’exaucer immédiatement le voeu de Gavin.

1michaelvisitingsickboyinshospital2

Suite à cette surprise inespérée, Gavin guérit miraculeusement. Au fur et à mesure des visites et des appels de MJ, la santé de Gavin s’améliore et quelques mois plus tard il est sur pied et quitte l’hôpital en pleine forme. C’est un miracle ! Les médecins sont ébahis ! MJ achète une voiture au père de Gavin afin qu’il emmène son fils aux soins hospitaliers sans prendre les transports en commun. Il paie également les soins. En août 2000, MJ invite Gavin, sa mère Janet, son père, son frère et sa sœur a passé des vacances à Neverland. Pour une famille à qui l’argent a toujours manqué, qui vivait dans un appartement miséreux et des rues remplies de tags, le luxe de Neverland  était un conte de fées. Une partie de ce séjour apparaît dans l’émission de Martin Bashir et on peut y voir les 3 enfants de Janet heureux, turbulents, taquinant MJ, riant, et se remémorant la rémission miraculeuse de Gavin grâce à MJ (témoignage de la soeur de Gavin à partir de 8mn). Malheureusement, lors de l’entretien avec Martin Bashir, MJ a eu la maladresse de dire que Gavin avait souvent dormi dans sa chambre. Même s’il précise qu’il dormait à terre et que c’est Gavin qui souhaitait rester avec lui plutôt que dans sa chambre d’amis, c’est trop tard ! L’information a un effet désastreux dans l’opinion publique. Une célébrité, qui a déjà été accusée de viol par un garçon de 12 ans qu’il a payé 25 millions de dollars pour ne pas témoigner au tribunal, déclare à la télévision qu’il dort avec un garçon de 12 ans ! Personne ne saura jamais pourquoi MJ commettait de telles énormités ! D’un autre côté un pédophile n’aurait jamais révélé à la télévision qu’il partage son lit avec un mineur sachant qu’il l’a échappé belle après une accusation quelques années auparavant. Quoiqu’il en soit cette information a indigné l’opinion publique et ravivé les soupçons des policiers. Elle apporta également des problèmes dans le foyer des Arvizo. Des services de protection de l’enfance menacèrent de retirer la garde de ses enfants à Janet et Gavin se fit insulter d’homosexuel à l’école et harceler dans son quartier parce qu’il avait dormi dans le lit d’un homme. Peut-être que pour Janet le seul moyen de sortir de cette situation était de mettre Gavin dans un rôle de victime où il ne se ferait plus insulter mais plaindre, en plus les services sociaux s’en prendraient à MJ plutôt qu’à elle et surtout une somme d’argent monumentale pouvait être obtenue en réparation du préjudice ? Après tout c’est à cause de MJ que sa famille se retrouvait dans des problèmes. Quel que soit le raisonnement de Janet, quelques semaines après l’émission de Martin Bashir et la réaction outrée des spectateurs, Janet porte plainte contre MJ pour agression sexuelle sur son fils Gavin. Cette fois MJ préfère aller au procès. Il se sait innocent donc il est sûr de clarifier tous les soupçons qui sont accrochés à sa réputation depuis 1993.

1097044_1.jpg

Il se trouve que j’étudie les comportements criminels depuis plus de 15 ans. Avec les centaines de cas que j’ai analysé, je peux affirmer qu’un pédophile ne révèle pas à la télévision qu’il dort avec des enfants ! Surtout si c’est dans ce cadre qu’il les viole. Un pédophile va s’éloigner au maximum de la réalité de ses actes afin de ne pas attirer les soupçons. Un pédophile va manipuler ou menacer sa victime afin qu’elle ne révèle jamais qu’elle se retrouve dans une situation vulnérable, comme seule dans la chambre avec lui. Le fait que MJ ne garde pas le secret sur le fait qu’il s’entoure d’enfants nuit et jour jusque dans son lit est contradictoire avec l’attitude d’un pervers. Les pervers mentent, cachent, ils sont sournois et calculateurs. Beaucoup des filles et garçons qui ont dormi avec MJ ont expliqué que sa chambre était immense et que, soit MJ dormait à terre et eux sur le lit, soit chacun dormait d’un côté du lit en sachant qu’il était très large. Un pédophile ne contrôle pas ses pulsions. Si MJ en était un, il n’aurait pas été capable de passer plusieurs nuits avec des enfants en résistant au besoin de les caresser et de commettre des actes sexuels avec eux. Ce serait comme s’attendre à ce qu’un homme qui retient sa respiration  ne tente pas de respirer de nouveau. Les pédophiles sont atteint d’un trouble qui prend un contrôle total sur leur comportement et leurs pensées. Ils ne sont pas capable de résister à leurs pulsions sexuelles en situation de tentation très forte. En outre MJ a toujours précisé que ce sont les enfants qui réclamaient de rester dormir avec lui ou de le suivre partout. Sa première femme Lisa-Marie Presley a confirmé à la télévision en disant qu’elle-même avait été témoin de l’insistance des enfants pour dormir avec MJ. Les enfants l’ont reconnu volontiers au procès de 2005 et leurs parents aussi. Même Robson et Safechuck le reconnaissent dans le documentaire « Leaving Neverland ». Gavin et sa mère Janet ont dit la même chose, c’est Gavin qui souhaitait dormir avec MJ et il a demandé la permission à sa mère. Gavin a déclaré dans l’émission de Martin Bashir que sa mère était je cite « très très ravie » de l’amitié de son fils avec MJ et voyait d’un bon œil que son fils miraculé passe autant de temps avec son sauveur afin qu’il aille de mieux en mieux.

ap05061303797_copy.png
Tom Sneddon

Une fois de plus Tom Sneddon est le procureur qui dirige l’investigation. Il transforme le procès en vengeance personnelle contre MJ. Dès le début de l’enquête, Sneddon fait des commentaires qui ne respectent pas la présomption d’innocence et qui sortent du cadre professionnel. Par exemple lors d’une conférence de presse, il s’exclame « On l’a eu ! On l’a enfin eu ! » alors qu’aucune preuve n’a été versée au dossier. Il surnomme également MJ « Wacko Jacko » autrement dit « Jackson Le Taré ». L’enquête contre MJ est la plus intense et la plus agressive qui ait été menée contre une personne dans toute l’histoire judiciaire des États-Unis. Même les scandales des présidents de la nation (Nixon avec le Watergate, Clinton avec Monica Lwinsky, Trump avec la conspiration russe) n’ont pas été autant examinés. Cette enquête a duré 2 ans et plus de 300 pages ont été composées le rapport d’enquête. Des centaines de personnes ont été interrogées: les employés, les invités, les voisins, les amis, les enfants, les parents et les membres de la famille de MJ. 70 voitures de police ont débarqué à Neverland par surprise pour une perquisition géante où chaque pièce a été dévastée. Des milliers de documents et objets ont été saisis et examinés.

 

 

Malgré toute l’énergie et les moyens déployés, Tom Sneddon est reparti aussi bredouille que la première fois. Aucune preuve, pas le moindre petit indice qui mette en évidence un comportement pédophile. Par la suite le FBI a surveillé MJ pendant des années. Il était sur écoute mais aucune de ses discussions n’a laissé transparaître des propos compromettants ou même ambigus. Pourtant MJ passait des heures au téléphone. Comment se fait-il que le FBI réussissent à piéger des trafiquants de drogue extrêmement ingénieux qui ont l’habitude de contourner les stratégies policières mais qu’il ne coince pas MJ, un homme sans expérience dans la dissimulation d’un crime ? Comment se fait-il que le FBI retrouve Ben Laden à l’autre bout de la planète mais qu’il ne trouve aucune preuve dans une maison fouillée de fond en comble deux fois, et par surprise ? Comment se fait-il que le FBI obtienne des conversations compromettantes en seulement quelques semaines d’écoute de cibles qui se méfient, mais en deux ans de mise sur écoute il n’enregistre rien d’incriminant alors que MJ ne se doute pas qu’il est toujours sous surveillance téléphonique ? Soit MJ est le criminel le plus organisé, le plus réfléchi, le plus calculateur, le plus malin, le plus chanceux, le plus méticuleux, le plus précautionneux et le plus machiavélique de la planète, soit rien n’a été trouvé parce qu’aucun crime sexuel n’a été commis. Rappelons que le taux de réussite du FBI est de 99%. Cela signifie que dans 99 cas sur 100, le FBI réussit à prouver la culpabilité de leur cible et à l’envoyer en prison. Les média se sont quand même jetés sur le maigre butin de cassettes vidéo et magazines pornographiques trouvés afin de faire passer MJ pour un pervers. Ces contenus pornographiques montraient des relations hétérosexuelles entre adultes, c’est à dire rien de répréhensible ou de jugé déviant par la société. Il est important de préciser que tous les magazines pornos retrouvés chez MJ mettaient en scène des femmes nues. Des traces de sperme de MJ ont été retrouvées sur quelques-uns de ces magazines. Ceci signifie que d’une part les femmes excitaient MJ, d’autre part il était attiré par les adultes. Mais plutôt que de mettre en avant son attirance pour des femmes adultes, les média ont preféré concentrer leur gros titres sur une collection de livres d’art qui contenait des photographies érotiques. Dans cette collection, des artistes reconnus ont mis en scène de jeunes hommes vêtus légèrement. Quand bien même ce livre a été présenté au juge et au procès de 2005 sans être considéré comme un contenu à caractère pédophile, quand bien même les modèles des photos étaient adultes, quand bien même aucune photo ne montrait les sexes des modèles, et quand bien même MJ n’avait pas connaissance de ces livres parmi les dizaines de milliers que sa bibliothèque contenait (ses empreintes n’ont pas été retrouvées dessus et les livres étaient intacts comme neufs), les média ont reussi à transformer cette collection en indice accablant de son prétendu penchant pour des petits garçons.

12484244-1.jpg

Concernant les accusations de tierce personnes au cours de cette enquête. Les seuls employés qui ont reproché des actes suspects à MJ ont tous vendus leurs histoires à des tabloïds pour des sommes qui dépassaient leurs revenus annuels. Il s’agit du couple Quindoy qui a travaillé à Neverland de 1989 à 1990. Ils ont toujours déclaré que c’était un bonheur de travailler pour MJ. Le couple le décrivait comme généreux, bienfaisant et extrêmement doux avec les enfants. Leur version a changé à partir du moment où certains tabloïds ont proposé de l’argent à toute personne qui témoignerait avoir vu MJ commettre des actes immoraux avec des enfants. Le couple Quindoy a vendu 250 000 dollars leur témoignage selon lequel il avait vu MJ faire des choses immorales à des enfants. Ils ont également tenté de vendre leur histoire à une maison d’édition pour publier un livre. Une autre employé qui a témoigné contre MJ est Blanca Francia. Elle a travaillé à Neverland de 1986 à 1991. Elle a prétendu dans les média qu’elle avait vu MJ prendre des douches avec des enfants. Elle a aussi raconté que MJ avait engagé des membres du gang des Bloods pour intimider le personnel. Ces gangsters des bas-fonds de Los Angeles auraient emménagé à Neverland et auraient circulé avec leurs armes à feu en évidence de façon à dissuader le personnel de témoigner contre MJ. Lors de son audience au tribunal, Blanca Francia a finalement admis qu’elle n’avait jamais vu MJ prendre une douche avec un enfant. De plus, aucun autre employé n’a jamais corroboré l’histoire du gang qui emménage à Neverland avec des armes. Le témoignage de Blanca Francia a été écarté par manque de fiabilité. Blanca Francia a tout de même vendu son histoire 20 000 dollars à l’émission télévisée « Hard Copy« . La dernière employé à témoigner contre MJ est Adrian Marie McManus. Lors du procès de 2005 elle a dit avoir vu MJ procéder à des attouchements sur le jeune acteur Macaulay Culkin, la star du film « maman j’ai raté l’avion ». Ce dernier a toujours nié et défend MJ encore aujourd’hui contre les récentes accusations de James Safechuck et Wade Robson. Par la suite la police a découvert qu’Adrian Marie McManus avait dérobé des objets précieux à Neverland et avait tenté d’obtenir plusieurs millions de MJ en portant plainte contre lui pour licenciement abusif alors que celui-ci l’avait renvoyé à cause des choses qu’elle lui avait volé. Des centaines de personnes ont été employées à Neverland au cours du temps et aucune d’entre elles n’a jamais vu, entendu ou surpris quoique se soit de suspect, de déplacé ou de sexuel. Les seuls qui ont formulé des accusations ont été discrédités par le FBI car l’enquête a révélé qu’ils étaient guidés par l’appât du gain. Adrian Marie McManus a refait surface le mois dernier pour répéter qu’elle avait été témoin d’attouchements. Quel genre de personne voit un homme abuser d’un enfant et ne le dénonce pas immédiatement ? Elle a attendu l’argent offert par les tabloïds pour se manifester. Adrian Marie McManus raconte qu’elle n’a rien osé dire par crainte pour sa vie parce que MJ aurait menacé tout le personnel de mort en cas de dénonciation. Elle s’est dit terrifiée par MJ. Ce récit est difficile à croire car il y existe un moyen moins compliqué pour s’assurer du silence de son personnel : le contrat de confidentialité. S’il avait eu quelque chose à se reprocher, MJ possédaient suffisamment d’avocats et de conseillers depuis l’affaire de 1993 pour rédiger un contrat en béton et le faire signer aux employés qui circulaient dans des zones sensibles (chambre, salle de bain, jacuzzi, etc).

LT_SFN_ClipTease_25_spot_HD_768x432-16x9

Certains pensent que c’était donner le bâton pour se faire battre que de continuer à s’entourer d’enfants et à dormir avec eux après l’affaire Jordy Chandler, mais selon MJ en tant que personne qui n’a rien à se reprocher il n’a pas souhaité se priver des seuls instants d’insouciance et de bonheur de sa vie: jouer avec une bande de copains. Il n’a pas voulu céder face aux personnes mal intentionnées en changeant sa façon d’appréhender le monde et sa façon de vivre. Donc tout comme il a continué à rendre visite à des malades dans les hôpitaux, tout comme il a continué à distribuer son argent dans des orphelinats, MJ a aussi continué à s’amuser avec des enfants. Les enfants étaient les seuls êtres qui n’essayaient pas d’obtenir quelque chose de MJ et qui l’appréciaient sans arrière-pensée. Ce sont les seuls qui n’attendaient rien d’autre de lui que du temps et de l’attention. MJ s’est éloigné des adultes au début des années 80 lorsqu’une douzaine de femmes lui ont réclamé une pension alimentaire les unes après les autres en déclarant qu’il était le père de leurs enfants alors qu’il était encore puceau. D’où la chanson « Billie Jeans » où il raconte le harcèlement qu’il a subi « She says I am the one but the kid is not my son (elle dit que c’est moi mais l’enfant n’est pas le mien) / for forty days and for forty nights law was on her side but who can stand when she’s in demand, her schemes and plans (pendant  40 jours et 40 nuits la loi a été de son côté mais qui peut s’opposer quand elle exige, son complot et son plan). MJ a également été attaqué en justice plusieurs fois par des personnes qui l’accusaient d’avoir plagié leur chanson, leur mélodie, leur mouvement de danse, leur idée de clip, leur tenue de scène, ect. MJ était perçu comme une tirelire sur pattes dans laquelle tout le monde semblait vouloir se servir… sauf les enfants !

1.1.1.jpg
Fouille de MJ à l’entrée du tribunal en 2005

Concernant Gavin Arvizo et sa famille, leur témoignage a été encore plus affligeants que celui des employés corrompus. Ils ont enchaîné des histoires absurdes, des contradictions et des incohérences jusqu’à ce qu’il soit impossible que les 12 jurés croient leur version. Ils auraient œuvré pour le compte de la défense de MJ qu’ils ne s’y seraient pas mieux pris. D’abord la description que Gavin a fait du pénis de MJ  ne correspondait en rien à la réalité. Lors de sa déposition Gavin n’a jamais mentionné le vitiligo visible sur le sexe de MJ. Lorsqu’un enfant de 12 ans voit un sexe noir taché de blanc pour la première fois ça devrait le marquer au point qu’il le signale. Finalement quand les policier lui ont précisé le vitiligo de MJ et lui ont demandé de replacer les tâches de la maladie, Gavin a marqué des zones qui n’avaient rien à voir. Ce détail est crucial car les tâches blanches avaient des formes, des tailles et des emplacements spécifiques sur le pénis noir de MJ. Gavin a été incapable de les reconnaître et de les situer alors qu’il était sensé avoir pratiqué plusieurs fois des fellations à MJ. Cette faille démontre que Gavin n’a jamais vu le sexe de MJ comme il le prétendait. MJ a vécu comme un douloureux traumatisme le fait que son sexe  soit photographié sous tous les angles devant plusieurs personnes, surtout lui qui était pudique et timide. N’oublions pas qu’au siècle précédent, les esclaves vendus comme mâle reproducteur avaient leurs sexes retournés dans tous les sens et observés sous toute les coutures par différents acheteurs potentiels devant la foule du marché. Imaginez la torture que ça doit être de revivre ça à une époque de droits civiques. Imaginez l’impuissance que l’on ressent lorsqu’on est obligé d’exposer son sexe à des inconnus et qu’on le tourne dans tous les sens pour des photos. Le fait que les photos de son sexe aient été exposées au tribunal devant des centaines de personnes afin de comparer avec les indications de Gavin a été une autre humiliation dévastatrice pour MJ. Tout ça pour des accusions qui se sont effondrées dès le premier jour de Gavin à la barre. Il a affirmé sous serment que MJ lui avait fait lire des magazines porno en préliminaire des actes pédophiles. L’empreinte de Gavin a effectivement été trouvée sur un des magazines porno retrouvés dans la chambre de MJ pendant la perquisition. Cependant Tom Mesereau l’avocat de MJ a démontré devant toute la cour que ce fameux magazine que Gavin aurait lu avec MJ dans sa chambre a été publié 5 mois après que Gavin et sa famille aient définitivement quitté Neverland. Ce magazine était une preuve fabriquée de toute pièce. En effet, Gavin et sa famille n’ont jamais remis les pieds à Neverland après mars 2003 or le magazine est paru en août 2003. Ceci veut dire que quelqu’un a tenté de piéger MJ en plaçant l’empreinte de Gavin sur une des pièces à conviction saisie pendant la perquisition. Comme cette perquisition était placée sous l’autorité de Tom Sneddon et qu’il nourrissait une haine viscérale envers MJ, tous les regards de la salle se sont tournés vers lui.

Thomas+Mesereau+Marion+Suge+Knight+Court+Appearance+RTsUAoUIRUEl.jpg
Tom Mesereau, avocat de MJ de 2003 à son décès

Tom Mesereau a également prouvé aux jurés que Janet la mère de Gavin avait été poursuivie en 2001 pour une fraude à l’assurance où elle avait touché 18 000 dollars grâce à de fausses déclarations. A cette occasion, elle avait entraîné ses 3 enfants à mentir en cas d’enquête de l’assurance. Janet avait aussi accusé MJ de l’avoir séquestré avec ses enfants à Neverland. Plusieurs employés de MJ, qui ont croisé la famille Arvizo à Neverland pendant la période indiquée, ont affirmé au procès qu’ils les avaient vu circuler librement hors de Neverland. Absolument personne n’a corroboré les dires de Janet concernant la séquestration. D’ailleurs des reçus de sa carte bancaire ont attesté qu’elle a circulé à l’extérieure de Neverland à trois reprises pendant la période de la prétendue séquestration. Janet a ensuite raconté qu’après la prétendue séquestration, MJ avait prévu de se débarasser d’elle et de ses enfants en les envoyant secrètement au Brésil dans une montgolfière. Là les jurés ont carrément levé les yeux aux ciel ! Une montgolfière?! Quelle discrétion ! Autre épisode troublant, lors d’une émission télévisée, Janet a défendu MJ pendant qu’elle pensait les caméras éteintes. Au cours de cette séquence hors émission, elle raconte que Martin Bashir a zoomé sur MJ qui tenait la main de Gavin afin que les spectateurs l’interprète comme un geste sexuel alors que c’est un geste affectueux normal entre parents et enfants et qu’elle même le fait avec son fils. Lorsqu’elle a réalisé que ça filmait, elle a été visiblement très gênée et a lâché la main de Gavin. Plus tard dans l’émission Janet révèle que MJ représentait une figure paternelle pour ses 3 enfants et que ces derniers l’appelaient « Papa Michael ». Ce qui appuie le fait que MJ ait tenu la main de Gavin avec une intention paternelle. Pour finir, un surveillant de l’école de Gavin a déclaré au tribunal que Gavin lui avait confié que MJ ne lui avait rien fait mais qu’on lui avait demandé de l’accuser. Gavin a avoué à la barre qu’il avait effectivement fait cette confidence mais il a prétexté avoir menti au surveillant. Je passe tous les autres éléments qui décrédibilisent les accusations de la famille Arvizo car ils sont très nombreux, cependant vous les retrouverez facilement grâce à tous les compte-rendus du procès qui existent sur google. Des passages entiers du procès existent sur youtube.

 

 

Les média n’ont jamais repris les éléments du procès qui révélaient les mensonges, les incohérences, les parjures et le passé vénal de la famille Arvizo. Au lieu de ça ils se sont focalisés sur les tenues de MJ jugées extravagantes et ostentatoires pour un procès aussi grave. Ils lui ont reproché de s’adonner à un défilé excentrique et mégalomane. En même temps, le jour où MJ s’est présenté vêtu très simplement, les média lui ont reproché de vouloir apitoyer les jurés et l’opinion publique.

1.1
MJ en pyjama

En réalité ce jour-là, MJ a glissé dans sa douche et s’est fait mal au dos. Il a été emmené à l’hôpital en pyjama. Lorsque l’audience a commencé et que son avocat a tenté d’expliquer au juge que MJ serait absent, celui-ci a menacé de faire arrêter MJ immédiatement et de le mettre en prison jusqu’à la fin du procès s’il ne se présentait pas au tribunal dans les minutes qui suivent. MJ a dû être transporté en urgence au tribunal en pyjama ! Un de ses gardes du corps lui a prêté sa veste. Les gros titres qui accablaient MJ étaient plus vendeurs que les articles qui expliquaient les éléments qui permettaient de l’innocenter. C’est pourquoi ce jour là au lieu que les média rapportent que Gavin Arvizo avait voué à un surveillant que MJ ne lui avait rien fait, ils ont préféré titrer « Pyjama Day! ». Certains journaux ont même accusé MJ de tourner le procès en ridicule en essayant de le transformer en une des pyjama party qu’il avait dans sa chambre avec les enfants. Ainsi malgré le déroulement du procès en faveur de MJ, les média ont continué de le dénigrer, de ressasser l’affaire Chandler et de faire passer la famille Arvizo pour des victimes. Lorsque MJ a été innocenté des 14 charges qui pesaient contre lui, les média ont insinués que les 12 jurés n’étaient pas fiables parce qu’ils appartenaient à la classe moyenne, sous-entendu qu’ils n’étaient pas suffisamment intelligents et instruits pour comprendre le procès et prendre les bonnes décisions. Les journaux ont également suggéré que les jurés étaient susceptibles d’avoir été soudoyés et d’avoir accepté de l’argent pour innocenter MJ. Ces insinuations ont pris de telles proportions que les jurés ont dû allé expliquer à la télévision les raisons de leur impossibilité à condamner MJ: absence de preuves tangibles, version des Arvizo qui changeait chaque jour du procès, mensonges démontrés par l’avocat de MJ, fausse preuve fabriquée à l’encontre de MJ, incohérences dans les dates des faits, et finalement volte-face de Gavin qui a dit à un surveillant de son école que MJ ne lui avait rien fait de mal mais qu’on lui avait demandé de dire ça. Suite à ces justifications indiscutables, beaucoup d’émissions télévisées et de journaux ont continué à s’indigner du verdict qui innocentait MJ et à laisser planner la suspicion sur le fait qu’il ait violé Gavin Arvizo. Suite à ce procès Janet a eu des problèmes avec la justice concernant des fraudes et des parjures. Elle a enchainé les condamnations. Finalement elle s’est marié avec un militaire, le lieutenant Jackson. Désormais elle s’appelle Janet Jackson. Gavin quant à lui a connu des années difficiles où il a dû se contenter de boulots précaires car il n’a pas eu les moyens de poursuivre des études immédiatement après le secondaire. Il s’est marié le 30 novembre 2014 à une enseignante fille de pasteur nommée Shelby Drake et ce n’est que maintenant qu’il va entreprendre des études à l’université.

 

 

MJ ne s’est jamais remis de ce procès. Il avait déjà beaucoup souffert des trahisons de June, Jordy et certains de ses employés en 1993, le cas Arvizo l’a achevé. Il est important de préciser que l’accusation mensongère d’Evan Chandler a ouvert la porte à de nombreuses tentatives de piéger MJ. La plus fameuse est celle de 1995. Un canadien de 15 ans s’est associé à un ancien employé de MJ qui avait été licencié et qui souhaitait prendre sa revanche. L’adolescent apprend par coeur le plan de Neverland, les visages des employés, des détails sur la vie de MJ et sa chambre, puis il contacte les média américain pour accuser MJ de l’avoir agressé sexuellement. Son histoire sera heureusement démystifiée par la journaliste d’investigation Diane Dimond. Cet exemple montre jusqu’où les gens sont prêts à aller dès un très jeune âge pour escroquer MJ ou mener des vengeances déraisonnées. Si cet adolescent canadien qui n’a jamais rencontré MJ a pu paraître crédible rien qu’en apprenant des éléments de la vie et de l’entourage de Mj via une tierce personne, imaginez quand ce sont des personnes qui ont cotoyé MJ de près qui décident de mentir… Une autre tentative qui a fait du bruit est l’histoire d’une cassette de vidéo surveillance de Neverland sur laquelle on voyait soit-disant MJ abuser de son neveu Jeremy. MJ a exigé que son accusateur fournisse la cassette aux autorités, cette cassette n’a jamais été présentée. Elle n’avait jamais existé. MJ a porté plainte pour diffamation contre l’accusateur mensonger et celui-ci a été condamné à verser 1 million de dollars à MJ. Cet homme a fui au Mexique et n’est jamais revenu aux Etats-Unis.

michael-and-kids_1434743c
MJ se consacre uniquement à ses 3 enfants après le procès de 2005

Ce combat perpétuel contre des gens malhonnêtes a épuisé MJ. Il a fini par se replier sur lui-même. Il s’est exilé hors des Etats-Unis avec ses 3 enfants pour rester hors de portée d’autres pièges. MJ s’est malheureusement perdu dans un tourbillon de doses extraordinaires d’anti-douleurs et de somnifères. Malgré ses enfants en qui il avait placé tout ce qui lui restait d’amour et de bonheur, il s’est éteint à petit feu de chagrin et d’isolement. Sa joie de vivre, sa candeur et son émerveillement devant les choses simples se sont envolés. La cruauté des gens lui avait ôté la magie avec laquelle il percevait le monde. La déchéance financière l’a obligé à remonter sur scène pour une dernière tournée. A 50 ans MJ allait offrir le spectacle « This is it » à son public. Seulement 2 semaines avant la première date, MJ a été tué par son médecin qui lui a administré un médicament incompatible avec ceux qu’il avait ingéré quelques heures avant. Cette information a été découverte tardivement car au départ le médecin avait déclaré que c’est MJ qui s’était injecté le médicament tout seul. L’enquête a déterminé que c’était impossible car MJ était dans un état comateux depuis plusieurs heures au moment de l’injection mortelle. Le dernier appel que MJ a passé la veille de sa mort a été enregistré. Il y confie sa crainte d’être tué  et que sa mort passe pour une overdose. Il ajoute que ceux qui souhaitent l’éliminer n’ont plus besoin de lui. C’est bien toute la malédiction de MJ. Depuis ses 5 ans il a été utilisé comme une machine à sous. D’abord par son père, puis par ses différents collaborateurs et managers. Il faut savoir qu’avec le système d’assurance qui couvrait sa dernière tournée « This is it », MJ rapportait plus d’argent en mourant qu’en réalisant la tournée. En outre, la vente post-mortem de ses albums et produits dérivés a rapporté plus d’un milliard de dollars. La tournée « this is it » n’aurait jamais rapporté autant. Les recettes auraient à peine couvertes ses dettes astronomiques.  Il s’agissait de la dernière tournée de MJ, c’est à dire le dernier moyen pour ses producteurs de se faire de l’argent grâce à lui. Sa soeur La Toya Jackson a clairement dénoncé le meurtre de MJ à la télévision. Mais ça c’est une autre histoire.

Michael Jackson

18921d4a2e56400b93a4e1baac9b896d

Noir, surdoué, excentrique, riche, protestataire, plus performant que les meilleurs artistes blancs de son époque, y compris des groupes mythiques comme les Beatles, les Rolling Stone ou Queen, MJ réunissait tous les critères d’une cible pour l’élite blanche raciste qui ne souhaitait pas voir une icone noire établir un règne et possiblement ouvrir la voie à une dynastie d’artistes engagés influents. MJ a posé plusieurs problèmes à l’élite qui soumet l’humanité à un esclavage mental.

1) D’abord MJ a éveillé les gens sur des sujets d’une importance fondamentale comme le respect de l’environnement, le non sens des guerres, les écarts économiques qui ne reposent que sur une poignée de décisionnaires cupides, la politique d’incarcération de masse, la falsification de l’histoire de l’humanité, et bien d’autres enjeux cruciaux. Netflix et youtube ont rendu ces sujets accessibles et banals, mais dans les années 90, personne n’était informé sur tout ça. Google n’existait pas, il ne suffisait pas d’un clic pour trouver une information. La connaissance était enfouie dans des livre qui coûtaient chers. Et si la librairie du coin ne proposait pas certains bouquins, on risquait de ne jamais connaître leur existence. Les messages que délivrait MJ étaient révolutionnaires car aucun artiste de cette carrure ne propageait des oeuvres qui (r)éveillaient autant les consciences. « Earth Song » est l’exemple le plus évident des alarmes que MJ a tenté de faire résonner à l’échelle mondiale. Il s’empare de tellement de sujets en une seule chanson qu’on peut étudier cette œuvre dans diverses disciplines de la maternelle à l’université. Cette chanson et le clip vidéo qui l’accompagnent sont un rubicube musical. Ils contiennent plusieurs facettes qui ne sont visibles que si on assemble la connaissance sur les différents sujets séparés. « They don’t care about us » aussi possède plusieurs profondeurs. Cette chanson décrie l’incarcération de masse sous un angle, mais également les injustices sociales sous un autre angle. Et comme pour mâcher le travail de recomposition des indices qu’il a semé MJ a proposé 2 versions vidéos. La première met en lumière la misère des favelas. C’est la première fois qu’à l’échelle mondiale, un projecteur est braqué sur l’oppression des pauvres au brésil. Tant au niveau artistique qu’au niveau des messages sous-jacents MJ ne choisissait rien au hasard. Ce 1er clip a été tourné à Salvador de Bahia car c’est un point névralgique de la résistance spirituelle (candomblé), militaire (Zumbi et Dandara Dos Palmares) et culturelle des africains déportés pour être réduits en esclavage. Le Brésil est le pays qui a accueilli le plus d’africains pendant l’esclavage et Bahia a été le port qui a reçu le plus de bateaux négriers au monde. D’ailleurs de nos jours c’est le Brésil qui détient la population afrodescendante la plus nombreuse sur terre. La concentration d’autant d’africains a permis de conserver une énergie puissante au sein de la communauté noire de Bahia.  MJ a choisi de faire son clip là-bas en hommage à la résilience des captifs et parce que ce lieu est une emblème pour les injustices qui ont eu lieu et qui ont encore lieu partout dans le monde. MJ a également choisit de tourner les principales images sur la place du Pelourinho (pilori). C’est sur cette place que des africains étaient torturés et tués à titre d’exemple pour dissuader les évasions et les insurrections. Depuis l’abolition au Brésil, la communauté noire s’est réappropriée cette place. Ce lieu est donc le symbole d’une victoire. Autre élément important c’est Spike Lee un cinéaste afro-américain très engagé dans la dénonciation du racisme et des divers problèmes que rencontre la communauté noire aux États-Unis qui a réalisé cette 1ère version de « they don’t care about us ». MJ a eu un impact extrêmement positif sur Salvador de Bahia et le Pelourinho puisqu’à partir de ce clip c’est devenu une destination hautement touristique ce qui a développé l’économie de la ville. L’école de samba Olodum qui a participé au clip s’est fait connaître dans 140 pays grâce au clip et a acquis une immense notoriété au Brésil. 24 ans après le clip et 10 ans après le décès de MJ, il est encore de bon ton de repartir de Bahia avec son t-shirt de Olodum. Un portrait à échelle réelle est suspendu sur la place du Pelourinho en hommage aux bienfaits que MJ a apporté là-bas. La deuxième version s’empare du thème de l’incarcération de masse aux États-Unis. Les hommes issus des minorités ethniques sont éloignés des foyers afin de fragiliser ces derniers et de favoriser le désœuvrement des futures générations. MJ dénonce le racisme systémique dont les conséquences remplissent les prisons d’hommes noirs. En effet, les noirs ont moins accès aux emplois, ils se tournent donc plus massivement vers les alternatives illégales qui sont déversées dans leurs quartiers : armes et drogue. Du coup ils sont cueillis sans difficultés par les policiers qui n’ont qu’à attendre que le piège se referme sur eux. Les prisonniers sont dépossédés de leurs droits civiques et ne les récupèrent jamais même quand il s’agit de délits mineurs. Comment faire partie d’une société si on ne peut plus voter et participer à l’élaboration des lois qui régissent l’accès au logement, au travail et aux soins médicaux. A ce propos je recommande de regarder le documentaire Netflix « 13e » de Ava Duvernay qui traite le sujet en profondeur. MJ dénonce également les abus policiers plus de 10 ans avant que les bavures filmées n’inondent le net. Enfin MJ révèle qu’il n’y a pas plusieurs gouvernements selon les pays mais un seul qui tente de prendre le contrôle de la planète entière. Aujourd’hui force est de constater qu’effectivement les superpuissances politiques tendent à se fédérer en agissant de façon synchronisée pour éradiquer toute menace (ex: Kadhafi) et pour dominer les autres acteurs politiques de la scène internationale. La chanson « Black or white » attire l’attention sur la nécessité de revenir à des valeurs de respect de la diversité, d’unité des peuples et de tolérance. Le racisme a beaucoup marqué MJ puisque que ses premières tournées dans des clubs ont eu lieu pendant les années 60, c’est à dire pendant le régime de la ségrégation raciale. Au cours de leur trajets, MJ, son père et ses frères ne pouvaient pas dormir dans n’importe quel hôtel ni manger dans n’importe quel restaurant. Parfois ils étaient obligés de faire plusieurs kilomètres supplémentaires malgré la fatigue pour trouver un hôtel ou un restaurant accessible aux noirs. Dans certains clubs, l’entrée principale était interdite aux noirs, MJ devait donc emprunter un passage glauque, sale, puant et envahis de rats pour entrer dans le club et s’y produire. Malgré son jeune âge on ne le laissait pas utiliser les toilettes réservés au blanc donc il devait se retenir ou faire son besoin au milieu des rats à l’arrière du club. MJ a été confronté dès son plus jeune âge au mépris et à l’infériorisation induit par le racisme. Il avait 9 ans quand l’assassinat de Martin Luther King Jr a semé une onde de choc dans tous les Etats-Unis en avril 1968. Ces épisodes ont marqué la conscience de MJ. Il a toujours été soucieux de rendre à sa communauté la dignité qui lui était niée et la chanson « Black or White » véhicule justement des valeurs d’acceptation et de fraternité.

5a7fa490f86b6cd9e221058be25244c8
MJ, l’acteur Eddy Murphy en Ramsès II, la mannequin Iman en Nefertiti

2) Un autre problème que posait MJ c’était le fait de rendre sa puissance au peuple noir en lui délivrant des connaissances qui ont été délibérément occultées. Il dénonçait la falsification de l’histoire. Par exemple il est le premier qui a mis des égyptiens noirs en image. Avant lui tous les films et les livres plaçaient des personnages blancs dans la peau des égyptiens. A travers la chanson « Remember the Time » MJ montre aux peuples africains et afro-descendants qu’ils sont issus de la civilisation la plus avancée, la plus sophistiquée et la plus intelligente qui ait existé. Son refrain cache une vraie question  de société, pourquoi ne nous souvenons pas de notre passé grandiose ? Parce que ceux qui ont colonisé l’Afrique ont falsifé la vérité historique. Ils nous font apprendre des mensonges, et s’appropriation nos sciences et notre spiritualité. Les colons dissimulent la vérité sur le passé des noirs et sur le leur. L’histoire des africains ne commence pas à la période de l’esclavage c’est à dire lorsque le peuple noir est en position d’infériorité, elle démarre au temps de l’Egypte c’est à dire dans une position de toute puissance. L’histoire des européens ne commence pas avec l’apogée grecque. A la même période que la construction des pyramides et des travaux scientifiques égyptiens, les européens vivaient en nomade de grotte en grotte. Ils ignoraient l’agriculture, l’élevage, l’architecture, la médecine, la métérologie, la théologie et l’écriture. Ce sont les égyptiens qui ont tout enseigné aux grecs puis les grecs ont diffusé le savoir à toute l’Europe. Lorsque MJ prononce les paroles « te rappelles-tu comment nous avons commencé, ça ressemblait au paradis ». De prime abord on pourrait croire que MJ parle d’une relation amoureuse et c’est là tout le génie de MJ, il dissimulait différents sens derrière ses paroles. En fait il s’agit des débuts de la civilisation. Au bord du Nil les africains vivaient dans l’abondance et la prospérité. Il ne manquait ni d’espace ni de vivres donc les guerres n’existaient pas. C’était ce que MJ perçoit comme un paradis: la paix, l’amour, l’harmonie avec la nature, l’abondance. Dans le clip, la présence de percussions n’est pas anodine. Le tambour a une immense importance sur tout le continent africain. Ses vibrations permettent la liaison entre le monde visible et le monde invisible. MJ a également choisit de montrer l’importance de la femme noire en Afrique. Le pharaon exauce les désirs de la reine et c’est elle qui prend toutes les décisions. MJ choisit un casting exclusivement noir ce qui n’est pas commun à l’époque et en plus il montre des femmes avec des tresses et des locks alors qu’on est en pleine ère du culte du cheveu noir transformé. Absolument toutes les célébrités noires féminines se défrisaient les cheveux ou portaient des perruques, Whitney Houston par exemple. MJ valorisait l’apparence du peuple noir bien avant que ce soit tendance. D’ailleurs il choisit le physique de Naomi Campbell pour son clip « In the Closet« . MJ éprouvait un profond respect pour ses ancêtres africains. Il s’est rendu plusieurs fois en Afrique à la recherche de ses racines. Il a été au Gabon, au Ghana, en Tanzanie, au Kenya. Finalement c’est en Côte d’Ivoire qu’il a retracé sa lignée. Du coup il a été couronné Prince Sani de Krinjabo le 14 février 1992. MJ a essayé de réaliser un documentaire intitulé « Come Back to Africa, Come Back to Eden », malheureusement ce projet n’a jamais vu le jour.

796537_394502_404210869627735_500776933_n_jpg60b66f927bff764f91c31d7ff716c18e.jpeg
MJ couronné Prince Sani de Krinjaboen Côte d’Ivoire

3) Le plus gros problème que posait MJ à l’élite malfaisante,  qu’il pose encore à présent d’ailleurs, c’est l’amour inconditionnel que lui portent des centaines de millions de personnes dans le monde entier. Il possède la plus grande fan base de la planète parce que son art est universel et intemporel. Les thèmes que véhiculaient ses chansons concernaient tout le monde: la déforestation, le braconnage, la misère, la guerre, l’oppression policière, etc. Les valeurs qu’il pronait touchait également tout le monde: l’amour, la paix, la justice, la tolérance, l’acceptation de soi, etc. De ce fait, à l’apogée de sa carrière, la popularité de MJ était telle qu’il était perçu avec la même importance qu’un chef d’état. Lorsqu’il se déplaçait quelque part, il provoquait un tel rassemblement de personnes qu’il lui fallait une escorte policière 24h/24 à son hôtel, à ses lieux de concert, et bien sûr pendant les trajets en voiture. Lorsqu’un homme extérieur à la sphère politique devient aussi influent que les hommes politiques, il se balade avec une cible rouge au milieu du front. Si en plus cet homme est incorruptible, dénonce les mensonges et incite la population à réagir contre l’oppression, autant dire que ses jours sont compter. Dès l’instant où MJ a basculé dans des messages engagés avec l’album « Dangerous » en 1991 l’élite malveillante a déchainé tous ses moyens pour éradiquer la menace que représentait MJ en terme de capacité à influencer/éveiller le peuple. Avant cet album MJ faisait de la musique purement divertissante. Il était dans le rôle attendu par l’élite blanche aux Etats-Unis c’est à dire: danser, chanter, divertir. Un noir qui dépense son argent dans des voitures extravagantes, des bijoux ostentatoires et des maisons luxueuses, on tolère qu’il s’enrichisse. Par contre un noir qui gagne beaucoup d’argent et qui l’investit pour instruire les siens, informer la population, distribuer des soins aux malades et s’occuper du bien-être des enfants (prochaine vague d’électeurs), il en est hors de question ! MJ était d’une générosité incroyable. Lorsqu’il faisait une tournée, il reversait la plus grande partie de ses bénéfices à des orphelinats et des hôpitaux. Ca ne lui rapportait quasiment rien de faire des concerts tellement il reversait son argent aux enfants nécessiteux. D’ailleurs dans les derniers jours de sa vie, même dans un état comateux provoqué par une surdose de médicaments injectée dans ses veines par son médecin, MJ se souciait de l’hôpital pour enfants que la recette de son spectacle « This is it » lui permettrait de faire construire. Dans un enregistrement que son médecin le docteur Conrad Murray a fait à son insu, on entend MJ tenir ces propos: « Je vais prendre cet argent, un million d’enfants, un hôpital pour enfants, le plus grand du monde, l’hôpital pour enfants Michael Jackson ».  Donc un prétendu pédophile est drogué au point de ne plus être totalement conscient, il ne se sait pas enregistré, mais au lieu de révéler sa véritable personnalité sombre, malsaine et perverse, il s’adonne à une litanie qui concerne son souci de faire plaisir à ses fans sur scène et son souhait de construire un hôpital pour enfant. Ca ressemble drôlement au profil d’un pervers narcissique obsédé par le fait de violer de jeunes garçons. Pour l’anecdote les problèmes financiers de MJ sont survenus car sa générosité n’était pas compatible avec le rythme d’entretien de Neverland: nourrir les animaux, entretenir les manèges, payer les jardiniers, les domestiques, les agents de sécurité, etc.

MJ-With-Children-At-Neverland-michael-jackson-39068567-500-326.jpg

La générosité de MJ ne s’arrêtait pas à des dons financiers, il donnait également de sa personne. Il avait rendu l’accès à son parc d’attraction privé totalement gratuit pour les enfants malades ou défavorisés. Tous les jours des centaines d’enfants profitaient des manèges, du karting, de la salle de cinéma, des distributeurs de glace et de barbe à papa, ainsi que du zoo de Neverland. Les parents de ces enfants n’avaient pas les moyens de leur offrir un tour dans une fête foraine ou de les emmener voir le dernier Disney au cinéma, surtout s’agissant de familles nombreuses ou de parents ruinés par des frais d’hôpitaux non remboursés. MJ a offert une expérience unique à des milliers d’enfants tout au long des années où il a habité à Neverland. Il faut noter que les enfants qui se rendaient à Neverland étaient toujours accompagnés d’adultes, soit leurs familles, soit leurs professseurs. Des classes demandaient à passer la journée à Neverland. Et en parlant de classe, un incident est méconnu du public et en dit long sur la générosité désinteressée de MJ. Le 17 janvier 1989, l’école primaire de Stockton en Californie a été attaquée par Patrick Edward Purdy, un alcoolique drogué et déséquilibré de 24 ans. Armé d’une mitraillette il a tué 5 élèves et blessé 32 autres. Il a également tiré sur les professeurs. MJ s’est rendu dans l’école quelques jours après la tuerie pour consoler et encourager le personnel et les enfants qui ont survécu. Il a payé les frais d’hopitaux de tous les blessés et il a visité les 32 enfants hospitalisés. Il a également réglé les frais des funérailles pour les 5 familles des victimes. MJ n’a jamais rien demandé en retour à l’école ou aux familles, et certainement pas de fournir des petits garçons à violer. MJ n’a jamais prévenu les média de son action et il n’était pas accompagné de journalistes lors de ses visites à l’école et à l’hôpital. Tous les élèves de cette école étaient issus de familles réfugiées du Cambodge et du Vietnam. MJ n’avait aucune raison de les aider financièrement ou de leur apporter un soutien moral si ce n’est de la pure générosité. Il n’en a tiré aucune publicité ni aucune gloire. Il n’en a même pas parlé à sa famille. Seules les personnes concernées qui se rappellent cet épisode sont au courant du niveau de compassion et de solidarité de MJ. C’est le cas de Jason Lee, animateur de l’émission radio « Hollywood Unlocked Uncensored » qui a témoigné de son expérience dans l’émission avec Brandi Jackson (entre 17mn et 19:40 mn).

ece02bafab6528635767ea776cf7dc44.jpg
MJ hospitalisé en 1984

MJ consacrait également beaucoup de temps aux enfants malades dans les hôpitaux. En fait, il a lui même été hospitalisé pour de longs séjours à plusieurs reprises. La première fois a été en janvier 1984 suite à un accident pyrotechnique lors du tournage d’une publicité pour Pepsi. Des étincelles déclenchées trop tôt ont enflammé ses cheveux. Le gel a joué le rôle d’accélérateur et une grande partie de son crâne a été brûlé au 3e degré. Ses soins ont nécessité 40 points de sutures. Pendant sa convalescence à l’hôpital, MJ a exploré le service des grands brûlés et sa sensibilité accrue par rapport à la souffrance d’autrui l’a poussé à tout mettre en œuvre pour soulager les victimes de brûlures graves.

michael-jackson-feb-4-1984-at-burn-center-at-brotman-medical-center-in-culver-city
MJ visite des enfants grand brulés en 1984

C’est ainsi qu’il a acheté des machines dernier cri pour soulager la douleur et pour réparer au mieux les cicatrices des patients de cet hôpital. Une autre fois MJ s’est cassé la jambe. Une autre fois encore il s’est cassé le nez pendant une répétition. C’est d’ailleurs le besoin de réparer les dégâts qui a provoqué sa première rhinoplastie en 1979. Celles qui ont suivi venaient du fait que la première opération de son nez avait été mal réalisée et lui avait causé des problèmes de respiration. MJ a également fait une terrible chute lors de son concert à Munich en 1999. Au moment de la chanson Earth Song, le pont qui le soulevait en l’air était sensée redescendre lentement jusqu’au sol mais au lieu de ça il est tombé brutalement ce qui a causé une douleur intense à la colonne vertébrale de MJ. On peut le voir se plier en deux dans les derniers instants de la chanson et boiter avant de se ressaisir pour la pose finale. MJ a tenu bon pendant le concert parce qu’il a été formé comme une machine par son père, cependant suite à cet incident MJ a souffert de graves douleurs au dos tout le reste de sa vie. Son dernier accident connu a été la fois où il a glissé dans sa douche pendant le procès de 2005. Cette chute a intensifié ses douleurs à la colonne vertébrale. Ce sont donc ses différentes expériences dans les hôpitaux qui ont éveillé MJ à la condition des enfants hospitalisés.

 

A partir de sa première hospitalisation en 1984, MJ va visiter énormément d’hôpitaux. Même en tournée, il profite du rare temps libre qu’il a pour apporter du réconfort et des cadeaux aux enfants malades du monde entier. Il s’est lié d’amitié avec bon nombre d’entre eux qu’il a invité à Neverland. Il a sauvé la vie de certains en leur offrant des soins que leurs parents ne pouvaient pas payer. C’est le cas de Bela Farkas à qui il a payé une greffe et qui a pu survivre grâce à lui. Lors d’un séjour à Budapest (Hongrie) avec sa femme Lisa Mary Presley, MJ a rendu visite aux enfants de l’hôpital le plus proche. Il y a rencontré un minuscule orphelin. C’était Bela Farkas. Il avait besoin d’une greffe qui coûte très chère et en plus l’opération n’était pas pratiquée en Hongrie. MJ a lancé un appel à l’échelle internationale et il a former une équipe qui est partie à travers le monde à la recherche d’un donneur. Une fois le donneur trouvé il a réglé tous les frais de l’opération et ensuite il a payé les frais du traitement de Bela Farkas pendant 10 ans à hauteur de 15 000 dollars par an. Bela Farkas a été adopté quelques temps plus tard et aujourd’hui il est papa. MJ n’a pas uniquement sauvé Bela Farkas, il a permis à son enfant de voir le jour ainsi qu’au(x) prochain(s) qu’il aura peut-être. MJ a aussi accompagné des enfants dans leurs derniers moments. Par exemple, il a soutenu Ryan White dans ses derniers instants de lutte contre le SIDA. L’actrice Elizabeth Taylor qui était une amie proche de MJ a témoigné que le plus souvent MJ allait dans les hôpitaux sans caméras, sans photographes, sans entourage. Il jouait des heures à des jeux de société avec les enfants malades, il leur lisait des histoires, il leur emmenait des cadeaux et il leur offrait des représentations théâtrales. Il est arrivé à plusieurs occasions que le personnel hospitalier le prenne en photo discrètement ou en prétextant garder un souvenir pour les enfants pour ensuite vendre les clichés à la presse. C’est de là qu’est parti la rumeur du caisson dans lequel MJ aurait dormi pour rester jeune. Il a voulu essayer une machine qu’il avait offert à l’hôpital pour soigner les grands brûlés, il s’est allongé dedans, un infirmier a pris une photo à son insu et l’a vendu à prix d’or aux tabloïds. MJ était exploité par tout le monde à tout instant.

bxpr1oocmaah1rt.jpg
MJ en train de raconter une histoire à des enfants

MJ n’était pas un saint, ce ne sont pas les défauts et les traumatismes psychologiques qui lui manquaient. Cependant c’était un être particulièrement généreux, charitable, sensible et doux. Il ne s’est pas suffisamment méfié du degré de méchanceté dont est capable l’être humain, ça lui a valu d’être utilisé, trahi, piégé et persécuté tout au long de sa vie. Un mythe très connu raconte qu’un homme bon, généreux et bienfaisant était venu sur terre délivrer des messages d’amour, de paix et d’harmonie. Ce mythe raconte encore que cet homme aimait s’entourer d’enfants car disait-il « les enfants ont le cœur épargné par l’orgueil et les arrière-pensées, leur esprit est rempli d’un amour pur ». Cet homme disait que ceux qui ressemblent le plus aux enfants pourraient entrer dans le royaume de son père. Le mythe précise que l’amour inépuisable que ce jeune homme portait à son prochain, sa générosité désintéressée, le don de sa personne et ses miracles lui ont valu une popularité qui l’a fait craindre par ceux qui voulaient conserver les pleins pouvoirs sur le peuple. Il fût alors persécuté et tué. Il faut croire que les êtres humains ne savent pas tirer l’essentiel de leurs mythes pour éviter de reproduire perpétuellement les mêmes erreurs.

742c00700a253cf194efa7b8c0701018.jpg

Tout le succès et l’argent du monde n’ont pas apporté à MJ l’équilibre, l’amour et le bonheur. Ses moments de joie ont été ponctuels et très courts. Ses moments de souffrance ont été longs et intenses. MJ s’est toujours senti isolé. Dans sa propre famille il se sentait différent et incompris. Battu et dénigré par son père, rejeté et moqué par ses frères, critiqué par sa mère (pas suffisamment viril, elle le surnommait « fagot » ce qui signifie « tarlouze »=homosexuel). Rebbie, la seule dont il était proche et qui lui délivrait une grande affection, a quitté le foyer à 16 ans. MJ n’a pas porté pas de chaînes au pied, il n’était pas enfermé dans une cellule avec des barreaux, mais socialement il a grandi dans une prison de strass et de paillettes. Derrière les projecteurs et la gloire, MJ a grandi en étant privé d’école, de copains, d’activités sportives, d’invitations à des anniversaires, de sorties au cinéma,  de jouets, et du luxe de pouvoir faire des bêtises d’enfant. Dès 5 ans, c’est à dire à l’âge où on fait son entrée en 3e année de maternelle, MJ a arpenté les routes avec ses 4 grands frères et son père pour se produire dans des boîtes de nuit et des émissions télé. Il a grandi dans un environnement où il était toujours le seul enfant. Il devait attendre dans un coin jusqu’à très tard dans la nuit que ses frères et son père ait fini de s’amuser avant de pouvoir rentrer se coucher. Et même de retour à l’hôtel il partageait la chambre où ses frères avaient des rapports sexuels avec des groupies. Il devait faire semblant de dormir et le lendemain c’est lui qui consolait les groupies délaissées qui n’avaient été dignes d’intérêt que le temps d’une nuit. Voilà l’atmosphère dans laquelle MJ a grandi. Il était le plus petit dont personne ne se soucie des besoins, le pilier indispensable des Jackson 5 à qui on n’accorde aucune place ni aucun respect en dehors de la scène. Ce contexte peut expliquer la revanche que MJ a décidé de prendre en investissant des moyens démesurés dans la satisfaction de tous les plaisirs dont il a été privé pendant son enfance. Ce qui a été perçu comme des caprices excentriques n’était qu’une compensation avec des moyens de milliardaire. MJ explique ce phénomène de façon claire dans sa chanson « childhood« .

1280_joejackson_family_gettyimages-1.jpg
MJ (à droite), son père et ses frères

Autre chose à savoir pour expliquer certains comportements de MJ avec les enfants, c’est qu’il a toujours partagé sa chambre. Que se soit dans la maison familiale où ils étaient 9 enfants ou dans les motels pendant les tournées, MJ n’a jamais dormi seul. Pour lui c’était banal de partager sa chambre ou son lit avec autrui vu qu’il n’avait connu que ça. D’ailleurs certains adultes ont confié avoir dormi avec lui. C’est le cas de plusieurs de ses amis, Elizabeth Taylor par exemple. Même certains parents des enfants invités ont dormi avec MJ. C’est le cas de la mère de Wade Robson. MJ a également dormi avec des adultes pendant son enfance. Lorsqu’il avait 11 ans il a partagé plusieurs fois le lit de Bobby Taylor, 35 ans, qui était un artiste du même label que lui, la Motown, et dont il se sentait proche grâce à leur intérêt commun pour les animaux. Son tort est de ne pas avoir fait la part des choses entre des proches et des étrangers. Il ne raisonnait pas comme les personnes lambdas qui ont été à l’école, qui ont connu la méchanceté dans la cour de récré et qui ont appris à se méfier des autres. Personne n’a enseigné à MJ comment se comporter dans la société. Ni l’école, ni un club de sport, ni aucun lieu où les enfants peuvent apprendre des règles. MJ a évolué en vase clos. Il a uniquement appris à divertir sur scène. A partir de là, on peut comprendre que MJ n’ait pas su mettre des limites dans ses liens avec les gens, jusqu’à accueillir dans son intimité certaines personnes mal intentionées.

Clip Childhood de MJ

Il faut préciser que MJ était devenu un milliardaire capricieux qui ne supportait plus aucun refus. Il a donc rejeté en bloc les remarques des membres de sa famille qui voyaient d’un mauvais oeil son comportement avec les enfants. Après une grande partie de sa vie à être privé, MJ n’a plus supporté qu’on essaie de l’empêcher de faire quelque chose qui lui plaît. Lorsque MJ rencontrait un jeune garçon avec qui il s’entendait, il s’identifiait à lui et tentait de vivre à travers ce garçon l’enfance et la vie de famille équilibrée qu’il n’a jamais eu. Personne ne devait l’empêcher de s’offrir ça. C’était devenu une obsession. Si MJ se désintéressait des enfants qui dépassaient 14 ans et qu’il renouvelait régulièrement ses amitiés parmi une tranche d’âge plus jeune, ce n’est pas parce qu’il était un pédophile mais parce que les considérations d’un enfant change à partir de l’adolescence, ses centres d’intérêts et sa vision du monde aussi. C’est autour de 15 ans qu’un enfant bascule dans la mentalité adulte et perd sa candeur. MJ souhaitait rester bloqué à la période où les enfants ont un coeur « pur », aime faire des batailles de pistolets à eau, regarder des dessins animés, faire du manège ou construire des tentes dans la chambre. Un adolescent de 15 ans et plus se désintéresse de tout ça. MJ ne coupait pas les liens avec ses jeunes amis qui grandissaient, simplement il ne les voyaient plus aussi fréquemment vu que ces derniers préféraient sortir en boîte de nuit et passer du temps avec leurs petites amies. Macaulay Culkin, Brett Barnes, Corey Feldman, Emmanuel Lewis, Sean Lennon, les frères Franck et Eddie Cascio et bien d’autres sont restés  des amis proches de MJ jusqu’à son décès et aujourd’hui encore ils le portent dans leurs coeurs. Le portrait qui est fait de MJ dans « Leaving Neverland » selon lequel il abandonne froidement des petits garçons qui se sont attachés à lui pour aller butiner le nectar de garçons plus frais est donc mensonger.

 

Il est vrai que MJ a eu des comportements très paradoxaux. Il a totalement changé d’apparence en continuant de clamer sa fierté d’être noir. Il a nié des chirurgies plastiques autres que son nez alors qu’une grande partie de son visage a été transformée. Il a revendiqué la paternité d’enfants qui n’ont rien de métis. Il a élevé ses fils et sa fille sans leurs mères. Il a fait des mariages de convenance. Il a eu recours à une mère porteuse pour son dernier enfant. Cependant malgré la complexité de ses choix, MJ n’a pas le profil d’un pédophile. Son comportement assumé avec les enfants ne relève pas de la dissimulation dont font preuve les pédophiles. Un pédophile, même aussi adulé et riche que MJ, ne se serait jamais montré dans une émission de télé en tenant la main d’un enfant et en expliquant qu’il partage sa chambre avec lui, surtout après une accusation qui a causé une onde de choc terrible quelques années auparavant. De plus, comment expliquer que parmi les centaines d’enfants qui ont gravité autour de MJ et qui ont partagé son intimité, les rares qui l’accusent manisfestent toujours des intérêts financiers et présentent des allégations peu crédibles ou carrément mensongères. D’autre part, MJ serait-il le pédophile le plus calculateur au monde pour qu’en 30 ans au contact d’enfants, aucune preuve tangible ne puisse être trouvée par le FBI qui est quand même le meilleur organisme d’investigation des Etats-Unis ? MJ serait-il le pédophile le plus chanceux du monde pour que 12 jurés soient persuadés à l’unanimité que la famille Arvizo ment et l’innocentent des 14 charges qui pesaient contre lui ?

24ca42dbc2847f947769753c1310569e.jpg
MJ à Neverland

Si Wade Robson et James Safechuck disent la vérité, leurs accusations soulèvent malheureusement beaucoup trop d’incohérences, de contradictions et de mensonges pour être convaincantes. Sans compter que leurs situations financières leur donnent un sacré mobile. D’autant qu’ils réclament la somme astronomique de 1,5 milliards ! Le comportement de Robson est également suspect si on réfléchit au fait qu’il a tenté de vendre son histoire à des maisons d’édition avant de porter l’affaire en justice. En plus, aujourd’hui il vit de dons dus à son statut de victime et il vend des ateliers de parole alors qu’il raconte à qui veut l’entendre que faire connaître son expérience est une démarche altruiste et désintéressée. Si Wade Robson et James Safechuck sont des menteurs, je plains leurs enfants, car ce degré de cruauté, d’ingratitude et de cupidité va générer une telle négativité que lorsque le karma va revenir sur eux, il se répandra sur plusieurs générations. Quelque chose me dit que comme pour chaque accusation contre MJ, le karma va nous livrer le fin mot de toute cette affaire. Souvenez-vous de Jordan Chandler qui a avoué avoir menti 13 ans après ses accusations et de son père qui s’est suicidé 5 mois après le décès de MJ.

J’espère que malgré sa longueur cet article vous aura éclairé et qu’il vous permettra de mieux construire votre avis sur le documentaire « Leaving Neverland » et l’émission d’Oprah Winfrey. J’attire votre attention sur le fait que je n’ai aucune formation ni compétence particulière dans l’investigation, la recherche ou le recoupement d’informations. Si j’ai réussi à fournir ce travail sans moyen particulier et sans temps spécifiquement dédié à ça, n’importe quel journaliste dont c’est le rôle aurait pu le faire. Il y a donc une volonté des média de laisser dans l’ombre les éléments qui discréditent Safechuck et Robson. Il y a également une intention d’anéantir l’oeuvre monumentale de MJ. En effet, à peine les deux parties de « Leaving Neverland » étaient-elles diffusées que dès le lendemains, de grandes stations radio annonçaient que les chansons de MJ sont désormais bannis. Le musée Grévin a même relégué la statue de cire de MJ dans sa réserve. Depuis quand la parole de 2 personnes, qui ne présentent aucune preuve et dont les plaintes ont été rejetées par un tribunal, prévaut sur une enquête du FBI et 12 jurés qui reconnaissent l’innocence de quelqu’un ? Enfin comment expliquer un tel empressement à faire disparaître l’héritage de MJ alors que les oeuvres de pédophiles notoires continuent d’être diffusées ? Je me demande si le traitement de l’affaire par les média et la réaction des radios et des musées auraient été les mêmes si le documentaire s’intitulait « Leaving Graceland » et qu’il présentait la pédophilie d’Elvis Presley.

Dans un souci de rétablir l’équilibre dans les informations que les gens vont recevoir en regardant « Leaving Neverland » et l’émission d’Oprah Winfrey, je vous demande de partager cet article avec le maximum de personnes de votre entourage. La falsification de l’histoire et l’appropriation culturelle font trop de tort au peuple noir pour que l’on continue de laisser se développer des stratégies qui visent à éliminer toutes les sources de puissance, de fierté et d’inspiration auxquelles les noirs du monde entier peuvent s’identifier pour se redresser après 500 ans de traumatisme.

 

safia enjoylife

recherches et rédaction réalisées par Safia Enjoylife

instagram: (pro) grandeurnoire / (perso) safiaenjoylife

Pour en savoir plus:

Des témoins de l’époque démontrent les mensonges

MJ, vie, mort et héritage

La chronologie des plaintes de 1993 et 2005

Les accusations contre MJ

Les accusateurs

La chronologie des accusations

Plainte d’Evan Chandler contre MJ en mai 1996

Fraude à l’assurance de Janet Arvizo

L’acharnement des média

Que sont devenus Chandler et Arvizo

Publicités

49 commentaires sur « La vérité sur l’affaire « Leaving Neverland » »

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article très très exhaustif, vous avez le mérite d’aller dans les détails, d’analyser en profondeur, et de donner des faits. La plupart du temps 😉
    Je voudrais juste rebondir sur le passage concernant Rebbie que vous mentionnez avoir quitté le cocon familial pouir cause d’abus sexuel de la part du père Joseph Jackson. Je n’ai retrouvé aucune déclaration confirmant cette affirmation. C’était LaToya qui avait affirmé cela (démenti par toute la famille Jackson), pour revenir plus tard sur sa propre parole, prétextant qu’elle était forcée par son mari de l’époque.
    Je respecte aussi votre point de vue, chacun a le droit de penser ce qu’il veut, mais je trouve juste dommage qu’une si belle analyse (même le complot d’assassinat par une élite mystérieuse se tient bien) se termine par un bonus avançant le caractère prétendument « prophétique » de la 2ème partie du clip de Black or white. La présentation des éléments et leur explication n’est pas impertinente en soi, mais terminer une analyse factuelle, plutôt objective, donc super bien faite, par un bonus mystique, ça peut laisser sceptique car trop tiré par les cheveux.
    Mais encore une fois, pour le reste BRAVO et MERCI.

    Aimé par 1 personne

  2. Waouh! Je suis impressionné par la longueur et la qualité de ton article, très bien expliqué et documenté. Merci d’avoir passé des heures (jours?) à le rédiger.

    De mon côté j’avais téléchargé le « docu » mais je ne l’ai pas regardé. Le côté partial, uniquement à charge, me gênait de même que le fait que ça fasse 10 ans que MJ est mort.
    Je vais donc m’épargner 4h de mal de tête pour rien!

    Ce que tu dis sur les medias est vrai: je n’ai vu que des articles (même avant la diffusion TV) allant dans le sens du « docu ». En revanche sur l’analyse que tu en fais, cette « volonté d’anéantir » je ne suis pas certain que ce soit ça.
    C’est bien plus facile et vendeur de pondre un article racoleur, sans rien vérifier, que d’investiguer comme tu l’as fait. D’après moi c’est plutôt par fainéantise/médiocrité qu’on en est là.

    Le truc effrayant dans cette histoire c’est de constater à quelle vitesse on peut passer du statut de légende à celui d’un banal criminel…uniquement sur les allégations de quelques personnes. Ca fait froid dans le dos et ça met en lumière le côté « mouton » des gens.

    Encore plus étonnant, maintenant qu’il faut dire « le coupable présumé » dans n’importe quelle affaire où le criminel en question a avoué et où il y a des preuves, pas juste du blaba, là pour MJ pas de présomption d’innocence!
    Je trouve tout ça vraiment écoeurant…

    Aimé par 1 personne

  3. Wouah wouah wouah, c’est très bien écrit sans ces écrits je savais que MJ était innocent mais là j’ai appris encore plus de choses sur sa personnalité et mes donne envie de revoir certains clips, félicitations car le bon sens n’est pas donné à tout le monde, comme ci un médiocre documentaire était un jugement bien que j’ai boycotté M6 ces soirs là.

    Aimé par 1 personne

  4. Bravo pour cet article.
    Il est vraiment très bien rédigé, et l’analyse est sans appel.
    Les bonnes questions sont posées, et les bonnes réponses sont évidentes.
    Cette « fiction », Leaving Neverland est totalement grottesque.
    Et cette animatrice de télévision, qui doit beaucoup à MJ du reste, mord elle aussi la main qui lui a donné à manger. Elle a choisi son camp. Elle a choisi…mal.
    J’espère que cela la discréditera au final auprès de la communauté noire d’Amérique.
    J’aime bien l’image du mensonge, représenté par l’ascenseur, plus rapide, mais toujours rattrapé par l’escalier, la vérité.
    Je savais déjà beaucoup de choses, mais j’en ai appris également beaucoup d’autres en lisant ces lignes.
    Merci pour MJ.

    Aimé par 1 personne

  5. Merci pour votre article objectif et bien documenté.
    Bien que pas spécialement fan mais appréciant la musique de l’artiste, j’ai visionné ce documentaire qui m’a semblé être totalement à charge contre Michael Jackson, et tout est fait pour mettre le téléspectateur mal à l’aise dedans.
    Quand on lit le vrai profil des soit disant victimes que vous décrivez dans votre article, on se rend totalement compte que la vraie victime dans cette sordide histoire c’est Jackson.
    Bonne continuation.
    Pascal

    Aimé par 1 personne

  6. Merci à toi pour ce travail exptionnel, très bien documenté et honnête. C’est vraiment triste ce qui se passe car tellement injuste. Cette personne qu’était MJ était sensible et originale sur bcp de choses mais la plus part des médias on voulu donner une autre apparence à ces 2 qualités en le discréditant systématiquement. Tu a remis les choses dans leur contexte, merci encore pour lui.

    Aimé par 1 personne

  7. Pour ma part, je ne voulais pas croire à ces accusations, et durant la trentaine de minutes où j’ai visionné « Leaving Neverland », je trouvais ces « victimes » bien nonchalantes et désabusées par rapport à ce qu’elles avaient subis. Pour moi, MJ était certes malades, mais pas pédophile, et en effet, son envie d’être proche des enfants découlait de sa propre enfance traumatique plutôt que d’une déviance sexuelle.

    Ton article est vraiment très intéressant et documenté ! Tu es dans l’objectivité et nous mets simplement les preuves sous le nez, sans nous dire qui a raison ou tort. Tu fais un travail d’enquête vraiment formidable, donc merci pour cet article !

    Aimé par 1 personne

  8. Après avoir lu tout cela je me sens vraiment mal d’avoir regardé « Leaving Neverland » et surtout, d’avoir cru MJ coupable, alors que selon toute vraisemblance, c’était juste un homme que sa générosité et les nombreuses failles de son enfance auront jeté dans la gueule de gens abjectes. Bravo pour ton travail, ça m’a passionnée et attristée. Cette belle enquête mériterait elle, un reportage!

    Aimé par 1 personne

    1. Pour ma part, je suis bien contente de n’avoir pas perdu mon temps à regarder « Leaving Neverland » !La soi-disant culpabilité de Mickael me semblait si improbable et, pour tout dire, impossible !…

      Aimé par 1 personne

  9. J’ai un mot qui me vient en tête quand j’ai fini de lire cet article : « waw ». Le travail que tu as fait est vraiment incroyable et tout le monde devrait lire ça, ca rétablit toute la vérité sur l’incroyable, bon, innocent et gentil homme qu’a été M.J. Merci vraiment d’avoir pris le temps de faire tout ça, mais il faut vraiment en faire quelque chose ça peut pas rester sous écrit! Un petit documentaire même juste posté sur YouTube ça serait tellement bien. Ce que tu as fait est tellement bien et ça mérite d’être beaucoup plus vu.

    Aimé par 1 personne

  10. Je n’ai jamais laissé de commentaire nulle part avant, mais là, j’étais obligée de te féliciter et d’approuver les autres commentaires… Un article grandiose effectivement, c’est le mot.
    Merci beaucoup d’avoir fait tout ça, il devrait être lu de tous !
    Je l’ai partagé sur mon FB en espérant qu’il touche le plus grand nombre.
    MJ ne mérite pas tout ça, même après sa mort ! Merci de lui rendre justice avec ton article, en quelque sorte.

    Aimé par 1 personne

  11. Merci, merci et merci pour ce magnifique article qui m’a fait pleuré par moment. Je n’ai jamais douté de MJ! J’aimerai tant que le monde entier puisse lire ton écrit, le doute ne serait plus permis après celà.

    Aimé par 1 personne

  12. Un grand merci à toi. Ton article doit être lu par tous. Il est très bien construit et beaucoup mieux réalisé que le pseudo-documentaire de ce pauvre Dan.
    J’espère que tous les perplexes, les accusateurs et les détracteurs auront l’intelligence de lire ton travail et de revoir leur position.
    En tant que fan de MJ depuis 30ans, je te remercie, tu m’as redonné le sourire et la confiance que j’avais perdue depuis la diffusion de ce film.
    Merci encore.

    Aimé par 1 personne

  13. Coucou. Je voulais te remercier d’établir la vérité et d’avoir pris le temps de rédiger un tel article, riche d’informations qui m’ont également appris énormément de choses. Je dirais même que tu as fournis plus de travail que tout ceux qui on te bossé sur ce fameux documentaire..
    J’ai étais très attristé de voir de tels accusations envers MJ, mais j’ai toujours eu du mal à défendre mes opinions, mais je trouvais ce documentaire affreusement tourné. J’ai ressentie un grand malaise en le lisant, et il y a beaucoup de chose que je ne comprenais pas.
    Maintenant, je vais pouvoir partager ton article, au lieu de perdre mon temps avec ses personnes qui cherche à boycotter MJ, tout en suivant les médias. Même après tant d’années, on ne le laisse pas reposer en paix… je plainds ses enfants, qui doivent actuellement souffrir de ces horribles accusations.
    Avec ton article, j’ai également compris à quel point, l’humain pouvait être vicieux et de quel manière ils ont détruit cet homme. C’était vraiment intéressant, merci.

    Aimé par 1 personne

  14. Merci beaucoup pour ton article. Merci pour tes recherches qui permettent de mettre à nu tous ses mensonges sur MJ. Merci pour l’analyse de black or white. Article juste parfait que je vais partager encore et encore

    Aimé par 1 personne

  15. SAFIA ma fille!! Tu as chamboulé mon cerveau!!
    À vrai dire j’avais déjà condamné MJ tant j’étais persuadée qu’un homme ne pourrait pas inventer des détails aussi sordides et précis.
    Je suis rester bloqué sur le faite qu’aucun adulte normal ne dort seul avec des enfants.
    Mais j’avoue que je ne me suis jamais vraiment penchée sur le cas MJ.

    Limite, je m’excuse d’avoir pensé du mal de lui au fur et à mesure que je découvrais qu’il il était à travers ton article (que j’ai lu d’un trait d’ailleurs, tant il est bien écrit et captivant).
    La référence à Jésus étant la plus troublante et parlante à mon coeur pour des raisons spirituelles.
    Ça m’a fait prendre conscience qu’en faite pas mal d’erreurs se répètent encore et toujours et qu’il n’y a effectivement rien de nouveau sous ce soleil. Qu’il vaut mieux ne juger personne car on n’a pas les tenants ni les aboutissants des affaires.

    Après le reste je n’adhère pas forcément (mythologie égyptienne et référence à l’évolution) mais ton regard éclairé a su trouver les mots pour me faire raisonner je dois l’admettre. Je partage 😉

    Aimé par 1 personne

  16. Sans oublier que le même Wade Rondin qui accuse M. J ne mentionne nulle part qu’il était en couple pendant près de 10 ans avec Brandi Jackson, la nièce de MJ. Et que c’est MJ qui les a présenté et installé à nerverland depuis leur enfance.
    Mais Oprah à refusé la parole à Brandi Jackson lors de sa messe de mensonges parce qu’à elle seule, brandi Jackson dementelais ce tissu de mensonges.
    Elle complètement refusé la parole à la famille Jackson. Famille après laquelle elle a couru pour parvenir à sa gloire. Eh bien oui, c’est une Parvenue cette femme, elle est pitoyable !

    Aimé par 1 personne

  17. Sans oublier que le même Wade Rondin qui accuse M. J ne mentionne nulle part qu’il était en couple pendant près de 10 ans avec Brandi Jackson, la nièce de MJ. Et que c’est MJ qui les a présenté et installé à nerverland depuis leur enfance.
    Mais Oprah à refusé la parole à Brandi Jackson lors de sa messe de mensonges parce qu’à elle seule, brandi Jackson dementelais ce tissu de mensonges.
    Elle complètement refusé la parole à la famille Jackson. Famille après laquelle elle a couru pour parvenir à sa gloire. Eh bien oui, c’est une Parvenue cette femme, elle est pitoyable !

    Aimé par 1 personne

  18. Bonjour,
    Félicitations pour le travail accomplie, le temps passé à affectuer des recherches, à écrire cet article. Je l’ai lu avec ma fille de 16 ans (plus de deux heures de lecture avec des pauses et nos commentaire 😂) cet article est long mais très complet et intéressant. Hier, nous avons regardons le « documentaire » sous un autre œil.
    Merci à vous, c’est du très bon travail.

    Aimé par 1 personne

  19. j’ai pris le temps de lire ton article et j’en suis ravie. Etant petite j’avais une admiration particulière pour MJ, je ne comprenais aucune de ses chansons, je ne cherchais mm pas à comprendre d’ailleurs, parfois le clip me suffisait. Mais je savais au fond de moi que MJ était un homme très important comme un messager, un ange incarné. A travers ton écrit j’ai compris finalement pourquoi cet homme a eu effectivement une importance dans ma vie. Je n’ai jamais douté de son innocence, car un homme qui clame et incarne des valeurs nobles et des vérités sera toujours pris pour cible. Le positif n’est pas toléré dans ce monde car cela ouvre beaucoup trop de porte… Bref à la base je voulais juste te féliciter, tu as une très belle plume.
    MERCI

    Aimé par 1 personne

  20. Tout d’abord félicitations pour cet article qui dénote une certaine maîtrise du sujet certainement liée à des journées de recherche et d’investigaations approfondies

    Je n’ai jamais donné d’impoétanche aux différentes accusations cela même quand j’ai vu le premier reportage autour de ce sujet il y a plusieurs années

    Triste de constater que la vilénie réside en trop de personnes l’appât du gain ou le plaisir de causer du tort

    Merci de mettre en lumière 💡 pour bon nombre l’incohérence et la volonté de nuire

    Merci de nous rappeler quel était l’engagement de l’artiste sa combativité et sa volonté de rester égale à lui même

    Merci de rappeler que la personne qu’incarna MJ est celle d’un être souhaitant nous rappeler la @grandeurnoire à travers ses multiples messages et son implication

    Merci de nous rappeler que réussir peut rimer avec intégrité qu’il n’est pas nécessaire de s’attirer les faveurs des puissants

    Bonne continuation
    Au plaisir de vous relire
    Zylna

    Partage fait sur mes différents réseaux sociaux

    Aimé par 1 personne

  21. Safia,
    Ton article est juste grandiose et super bien fait. Bien que le texte soit long ( je l’ai lu en plusieurs fois), il est fort intéressant.
    Je te félicite pour les recherches et la rédaction de ton article.
    Merci de consacrer ton temps pour nous ouvrir les yeux sur cette affaire sordide.
    Tu es une fille génial, ne change pas !
    Johanna

    Aimé par 1 personne

  22. Merci pour toutes ces informations si enrichissantes. MJ est un artiste que j’ai tjs apprécié(les chants, les danses et le show qu’il pouvait nous faire vivre)je viens de me rendre compte que les médias aiment partager ce qui l’es arrange dont Oprah….

    Aimé par 1 personne

  23. Bonsoir
    Merci pour l éclaircissement,je n ai pas lu tout l article.
    Très déçu d ophra Winfrey,de voir autant de photos avec MJ
    De tte façon,je n ai pas regardé ce fameux reportage je m étais déjà faite une opinion sur ces 2 messieurs (je n y crois pas du tt sur le dires sur MJ
    Il fallait le faire ds son vivant
    MJ est mort ,dc je n y crois pas de leur sois disant abus sexuel

    Aimé par 1 personne

  24. Merci pour cette article, certes très long mais très bien argumenté et assez objectif. Je l’ai lu avec beaucoup d’attention, et parfois relisant tout un paragraphe. C’est un très bon article que je vais relayer,car il mérite d’être lu et partager par un grand nombre de personnes.
    Encore une fois merci,car le savoir est une arme. Merci de prendre ton temps à nous transmettre ton savoir.

    Aimé par 1 personne

  25. Cette article est vraiment woiiw je n’ai pas les mots . Un grand respect ✊🏾 pour le temps que tu a consacrée à cette article . Javai même commencer a douter de MJ Mais cette article me reboost encore plus !! Merci bcp .

    Aimé par 1 personne

    1. Si l’article t’a ôté des doutes mon objectif est atteint ! Merci de me faire savoir que le temps et les efforts placés dans les recherches valent le résultat !

      Aimé par 1 personne

  26. je finis la lecture de l’article de Safia
    j’en ai la chair de poule. je ressens Beaucoup de tristesse et de rage. quelle tragédie, quelle persécution.
    quelle déception aussi pour le comportement d’Oprah Winter.
    toutes mes félicitations à Safia pour l’énorme travail de recherche et d’investigation qu’elle a accomplie.
    j’espère que cet article sera lu par le plus grand nombre et qu’il permettra de rétablir LA vérité sur l’Artiste MJ qui restera à jamais une icone musicale

    Aimé par 1 personne

  27. Merci Safia ! J’imagine les heures de recherches que tu as dû passer pour nous écrire un article aussi complet ! Alors le moins que l’on puisse faire pour honorer ce travail est de le lire ! Merci de rétablir autant de vérités sur l’histoire de MJ, mais surtout sur l’histoire des noirs en général. J’apprécie le travail que tu fais, l’énergie, la passion et l’ardeur que tu y mets. Merci de faire autant pour que nous soyons fiers de notre peuple et que nous ayons l’envie de nous battre pour notre respect. Et bien évidemment je partiperai à la cagnotte : le savoir est une arme, alors dégainons !

    Aimé par 1 personne

  28. Et puis mon Dieu, toutes les recherches que tu as du faire. C’est un article hyper riche !!! Je pèse mes mots.
    Franchement Safia, je suis époustouflée.

    Aimé par 1 personne

  29. Je suis époustouflée !
    Je ne me suis jamais vraiment penchée sur le sujet de MJ, tout en gardant un avis positif à son sujet mais La… J’en ai les larmes aux yeux.
    Je dis juste MERCI pour cette lumière.
    Cet article devrait faire le tour du monde. BRAVO

    Aimé par 1 personne

  30. Je voulais passer mon chemin sans laisser de commentaire puis je me suis dis que c’est sans doute un article qui me marquera a jamais j’en ai même eu les larmes aux yeux.
    Bravo safia continues de nous eclairer!!

    Aimé par 1 personne

  31. Je trouve cet article hyper intéressant et très touchant. En effet il est important de prendre du recul et de se baser des faits et preuves, plutôt que sur de sempiternelles déclarations sans tête ni queue et basées sur la frénésie d’une popularité impopulaire.
    Dans un monde truffé de caméras et de personnes en mal de leur identité, certains deviennent des dangers, ou font de l’ombre, donc à sont à eliminer. Cependant les prédateurs avérés continuent leurs exploits malsains et sordides en toute impunité. Bref et enfin, Oprah je pense ne fait que poursuivre sa quête d’audience et célébrité exagérée en contrebalançant à chaque nouvelle affaire. Ma foi Il est plus facile de se retourner contre un MJ enterré que contre un Harvey comateux qui pourrait ressusciter dans quelques années qui sait ?

    Aimé par 1 personne

    1. Le récit imaginaire leaving Nerverland, je l’ai boycotté tout comme M6 et tous les médias racoleurs qui usent du sensationnel pour briser M. J. Ils ont utilisé le même moyen pour le tuer (la calomnie) et cette fois c’est à son oeuvre qu’ils s’attaquent. Jalousie, cupidité, racisme et j’en passe.
      Oprah W. c’est une vendue. J’avais de l’estime pour elle, mais depuis qu’elle s’est associée à ce lynchage, elle ne vaut pas mieux que le violeur qui lui sert d’ami Weinstein.
      Pour terminer, merci Safia pour ces informations.
      Cet article est tellement bien rédigé et avec source formelle à l’appui. Digne d’un livre sur M. J et d’une adaptation télévisée sous forme de documentaire.
      C’est du super boulot

      Aimé par 1 personne

  32. Safia, ton article est tout simplement grandiose…en fait tu sais quoi, il est digne d’un documentaire même plus, le meilleur documentaire que je n’aurais jamais vu sur MJ.
    Je ne sais pas combien de temps, ni l’energie que tu y as mis mais je n’ai vraiment pas de mots pour exprimer mon sentiment à part MERCI et BRAVO !
    Erika.

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonsoir Erika! Merci d’avoir pris le temps de me faire un retour. Ce sont des réactions comme la tienne qui stimule la démarche grandeurnoire et qui m’incite à consacrer du temps et de l’énergie à éclairer ceux et celles qui n’ont pas le réflexe d’approfondir une information. Je suis ravie que malgré la longueur tu ais été au bout de la lecture et que celle-ci t’ait été utile.
      Safia

      Aimé par 2 personnes

    2. Je ne sais pas quoi dire…. cette article est de qualité… c’est une enquête plutôt.
      Pour être totalement franc, j’ai toujours cette petite voix qui me laisse en tête « pourquoi il dort avec des enfants, que faisaient les conseillers et tous les avocats? »

      Mais j’ai encore plus de questions sur son enfance. Mais vu la stature de MJ personne ne dira jamais la vérité sur cette période cruciale surtout s’ils l’ont maltraité.

      Le doute au final est balayé par les faits, ceux vérifiable. Cet article vient replacer les choses et je le copie pour en garder une trace.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.